CAN-2015. Côte d'Ivoire - Algérie
Des retrouvailles sur fond d'incertitudes
elwatan.c - Publié le: 01-02-2015 - Mise-à-jour le: 01-02-2015 - Auteur: Slimane Mekhaldi
Des retrouvailles sur fond d'incertitudes
L'Algérie affrontera ce soir (20h30), au stade de Malabo, la Côte d'Ivoire pour le compte des quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN-2015). Les deux nations se sont rencontrées quinze fois dans leur histoire et six fois en phase finale d'une CAN. Deux victoires pour chacune et deux nuls dont le dernier en 2013 en Afrique du Sud (2-2).
 
 
 
Cette confrontation s'annonce des plus indécises dans la mesure où ce n'est plus la Côte d'Ivoire qui part favori, comme lors des deux dernières éditions. L'Algérie a gagné en notoriété depuis le Mondial 2014 et est désignée parmi les favoris en puissance de cette édition. En revanche, la Côte d'Ivoire, version Hervé Renard, est plus disciplinée sur le terrain.
Les joueurs ont montré contre le Cameroun une grande solidarité et une farouche résistance, ce qui constitue le nouvel esprit des camarades du meilleur joueur africain de l'année, Yaya Touré. Cependant, l'enjeu risque de peser sur le spectacle et la qualité du jeu sachant de plus que cette édition est la moins prolifique en buts avec 45 réalisations seulement lors des 24 rencontres disputées jusque-là.
L'Algérie possède la meilleure attaque avec cinq buts et la deuxième meilleure défense avec seulement 2 buts encaissés.Les Fennecs compteront donc une nouvelle fois sur la rapidité et la technicité des joueurs pour passer entre les jambes des Eléphants et espérer faire la différence. De l'autre côté, les hommes d'Hervé Renard vont s'appuyer sur leur pivot Wilfried Bony, l'attaquant Gradel (déjà auteur de deux buts) et le retour de Gervinho pour espérer mettre fin à l'hégémonie des Algériens depuis 1997.
Les retrouvailles algéro-ivoiriennes ne vont pas uniquement se limiter à un duel entre la valeur individuelle des deux teams. Le volet tactique sera sans doute le maître mot entre deux nations au style de jeu diamétralement opposé.
 
Détenez-vous une assurance vie arrivée à échéance ?
Vous avez peut-être souscrit un contrat d'assurance vie qui est arrivé à échéance auprès de l'une des sociétés du Groupe AXA. Pour faire face à cette situation, vérifiez si vous êtes concerné.
Ce sera aussi la deuxième confrontation entre Français pour Christian Gourcuff. Après avoir pris le dessus sur son compatriote Alain Giresse, le sélectionneur national rencontrera un autre Français non moins connu des Algériens. Hervé Renard, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a su propulser la Zambie sur le toit du continent en 2012. Aujourd'hui, il veut revivre le même scénario avec l'équipe qu'il avait battue en finale il y a trois ans. Il nous a déclaré après sa qualification aux dépens du Cameroun : «L'Algérie est une bonne équipe, elle possède de bons joueurs.
Elle n'a plus gagné ce trophée depuis belle lurette, tout comme la Côte d'Ivoire. Donc on est là pour le même objectif.» Gourcuff reconnaît lui aussi la difficulté de la mission : «La Côte d'Ivoire est une bonne équipe qui a des joueurs de qualité.
Son jeu est différent de celui du Sénégal. Donc ce sera un autre match.» Renard optera pour son 4-3-3 habituel, mais avec prudence face à la vivacité des attaquants algériens. Il l'a bien précisé : «La clé du match c'est d'abord être très costaud derrière, puis se montrer efficace devant.» Gourcuff lui est un adepte du 4-4-2 et les joueurs doivent être dans tous les coups pour museler le jeu de l'adversaire.L'aspect physique et la récupération sont également des paramètres importants dans cette rencontre surtout si elle va au-delà du temps réglementaire.

 
Slimane Mekhaldi