14ème Assemblée Générale Ordinaire de l'OPDAS
Dominique Ouattara, Ambassadeur spécial de l'ONUSIDA plaide pour un ARV pédiatrique
Présidence - Publié le: 31-01-2015 - Mise-à-jour le: 31-01-2015 - Auteur: Présidence
Dominique Ouattara, Ambassadeur spécial de l'ONUSIDA plaide pour un ARV pédiatrique
Le rideau est tombé ce samedi 31 janvier 2015, sur la 14ème  Assemblée générale ordinaire de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique pour la lutte contre le SIDA (OPDAS) à Addis-Abeba (Ethiopie) autour du thème : « le renforcement des partenariats afin de mettre fin au SIDA d'ici 2030 et pour l'autonomisation  des femmes vis-à-vis de leur Droit à la santé sexuelle et reproductive »
Réunies au siège de l'Union  Africaine, les membres de l'OPDAS sous la présidence de Mme Hinda Deby Tno, Première Dame du Tchad ont réaffirmé leur engagement à mettre fin au SIDA d'ici 2030  tout en se félicitant de la diminution du nombre de nouvelles infections au VIH sur le continent. Pour ce faire, elles préconisent l'augmentation stratégique des services de prévention et de traitement de la transmission du VIH mère-enfant, à faire le plaidoyer  pour les soins complets pour les femmes enceintes et les femmes allaitantes  et pour la révision et le renforcement des services diagnostiques et de traitement pédiatrique. Les Premières Dames se sont également engagées à renforcer la campagne continentale « Action pour la santé maternelle, néonatale et infantile » afin de réduire le taux de mortalité chez les femmes et les filles.
Par ailleurs, l'OPDAS a condamné les mariages précoces qui portent atteinte aux droits humains des filles et des jeunes femmes et qui sont contraires aux normes internationales.
Portant la voix de la Côte d'Ivoire, la Première Dame Mme Dominique Ouattara, a rendu un hommage à la Première Dame Tchadienne, Présidente en exercice de l'OPDAS qui par son dynamisme et son engagement mobilisent les énergies. Elle a ensuite expliqué son long combat pour l'épanouissement des enfants et l'autonomisation des femmes.
«Pourquoi j'ai accepté d'être Ambassadeur ONUSIDA»
«  Selon les données de l'ONUSIDA, en 2013, seuls 22% des enfants de 0 à 14 ans infectés par le VIH ont reçu un traitement. S'agissant de la Côte d'Ivoire, notre pays figure encore sur la liste des pays les plus touchés par le VIH en matière de transmission du SIDA de la mère à l'enfant. En effet, en dépit des avancées stratégiques importantes, notamment l'adoption en 2012 du Plan national d'élimination de la transmission Mère-Enfant par le gouvernement, la PTME (Prévention de la transmission de la Mère à l'enfant, NDLR) reste encore un maillon faible en Côte d'Ivoire. Selon les estimations de l'ONUSIDA, le taux de transmission du VIH de la mère à l'enfant en Côte d'Ivoire était de 23% en 2013 malgré la baisse générale de la prévalence. Cette situation nous interpelle. C'est pourquoi, j'ai accepté l'honneur et la charge que m'a conférée le Système des Nations-Unies en me nommant Ambassadeur spécial de l'ONUSIDA pour l'élimination de la transmission Mère-Enfant du VIH et pour la promotion du traitement pédiatrique », a déclaré Mme Dominique Ouattara.  Par ailleurs, le nouvel Ambassadeur de l'ONUSIDA  a sollicité l'appui et le partage d'expérience des autres Premières Dames pour « relever ensemble ce nouveau défi».  
Profitant de cette tribune, l'Ambassadeur de l'ONUSIDA a lancé un appel à tous les dirigeants du continent en ces termes : «  Il nous incombe plus que jamais d'assurer la mise à disposition du traitement Anti Rétroviral adapté à l'enfant dans chacun de nos pays car, aujourd'hui, il n'existe pas de traitement ARV pédiatrique dans la plupart des pays africains et nos médecins sont donc obligés d'adapter le traitement des adultes aux enfants. Les Premières Dames du Tchad, Rwanda, Malawi, Comores, Tanzanie, Niger etc se sont succédé au pupitre pour partager leurs expériences.
Toutes les Premières Dames  et les représentants désignés ont signé le cadre d'action révisé de l'OPDAS.
Comme à l'ouverture, c'est madame la Présidente en exercice de l'OPDAS qui a clos la 14ème  Assemblée Générale Ordinaire. 
Signalons que l'ONUSIDA, Mme Ban KI Moon et autres partenaires ont apporté leur soutien aux Premières Dames.
      
 
 
Rédigé par: SEKA PATRICK   le: Lundi 2 Février 2015
J'ai été à la fois très fier et très heureux d'apprendre que notre Première Dame a été nommée Ambassadrice Spécial de l'ONUSIDA. J'ai été très fier parce que c'est d'abord notre Première Dame. Une Première Dame d'exception. J'ai été très heureux parce que je crois qu'elle a les capacités nécessaires pour définir une riposte efficace. J'ai surtout été heureux que le système des Nations Unies mesure pleinement son engagement, et son action à l'endroit des enfants et des femmes. Pour s'en convaincre, convient-il de rappeler qu'en 1998, Madame Dominique OUATTARA a créé, la Fondation Children Of Africa (Enfants d'Afrique), et depuis, les actions se multiplient . Je n'oublie pas également l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville, projet ultra moderne de Madame Dominique OUATTARA, qui sera achevé en septembre 2015, et qui mettra un accent particulier sur la transmission mère-enfant du VIH. Chaque jour, Madame Dominique OUATTARA renforce, les infrastructures sanitaires de nos hôpitaux. Chaque jour, elle apporte force et réconfort aux enfants et aux adultes malades. Chaque jour, elle sème une solidarité. Chaque jour, elle nous conduit vers la vraie solidarité. Chaque jour, elle transforme un péril en une espérance. Chaque jour, elle laisse un monde bien meilleur.
Rédigé par: N'GOTTA MARIE CLAIRE   le: Lundi 2 Février 2015
Madame Dominique OUATTARA, Ambassadrice Spécial de l'ONUSIDA, tant son engagement humanitaire est connu à travers le Monde. Maintenant, il faudra travailler afin que la Côte d'Ivoire ne soit plus l'un des pays les plus touchés par le VIH. Nous vous soutenons dans cette nouvelle mission Madame la Première Dame. Bon courage !
Rédigé par: Ladji bakayoko   le: Lundi 2 Février 2015
Fiers des actions des Premières dans pour la lutte contre le VIH/SIDA
Rédigé par: LiseAnne   le: Lundi 2 Février 2015
C'est une bonne initiative d'opter pour les ARV pédiatriques afin que le traitement des enfants atteints du VIH/SIDA soit plus performant. Toutes les Premières Dames d'Afrique ont le même mot d'ordre: protéger et si possible guérir les enfants atteints du VIH/SIDA et éradiquer cette pandémie une fois pour toute.
Rédigé par: Yvane NGUESSAN   le: Lundi 2 Février 2015
C'est un excellent plaidoyer pour la prise en compte du traitement des enfants atteints du VIH/SIDA. J'espère effectivement que l'ensemble des Premières Dames africaines travailleront désormais en synergie pour freiner ce mal pernicieux pour le plus grand bonheur de nos enfants.
Rédigé par: Mahamadou Sala Dembélé   le: Dimanche 1 Février 2015
Il est temps que les enfants malades soient pris en compte grâce à un traitement approprié. Le développement est multisectoriel et doit prendre aussi en compte l'accès des populations à une meilleure offre de soin. C'est donc de bonne guerre que Mme Dominique Ouattara appelle à un traitement adéquat pour les enfants malades. Un préalable pour tout pays qui aspire au développement.