Devoir de mémoire
Le film attristant de l'assassinat du Gal Robert Guéï (1ERE PARTIE)
Heritage H - Publié le: 28-12-2014 - Mise-à-jour le: 28-12-2014 - Auteur: Heritage H
Le film attristant de l'assassinat du Gal Robert  Guéï  (1ERE PARTIE)
À 4 heures du matin, le Général Robert Guéï frappe à la porte de la cathédrale Saint Paul. Le Curé Légré lui ouvre la porte après hésitation. L'Abbé René Agbo avise aussitôt son supérieur hiérarchique, Monseigneur Bernard Agré de la présence du Général Guéï en ce lieu saint. Aussitôt, un coup de fil en provenance d'Italie aux  barons du FPI à Abidjan dévoile la cachette de Robert Guéï. Qui a livré le Général  ? Le cardinal Agré n'a pas parlé avec mauvaise intention. « Je leur ai dit de protéger le Général ».  Telle est la confidence qu'il a faite au chef de la délégation ivoirienne en Italie. À 14 heures 45, le capitaine Jean Noël Abéhi, qu'on connaîtra par la suite comme homme de main de Charles Blé Goudé, en compagnie de nombreux soldats sont entrés dans l'enceinte de la cathédrale. Le Général Guéï  Robert est sauvagement réprimé. Toux furieux, ces soldats en armes lourdes lui lancent des injures et l'embarquent à bord d'une 4X4 aux vitres teintées en noir. Un Abbé témoigne : « J'ai dit non ! Ne rentrez pas ici avec des fusils. Pendant que j'étais entrain de dire cela, j'ai vu le Général  Guéï  avec quelqu'un qui l'a pris. Et puis, on le tirait pour sortir ». Il poursuit la scène de l'enlèvement : « Je ne veux pas rentrer dans les détails. Il faut dire que le Général Guéï a été bel et bien pris à la cathédrale chez nous ici. Le Général est venu ici à 4 heures du matin, il se signale. On lui demande qu'est-ce qu'il y'a ? Il a répondu : « Je suis en danger ». À 8 heures, lorsque Fabien Coulibaly, chef de la sécurité du Général arrivait à la ville « concorde » de ce dernier, il y avait encore des âmes. Mais le couple Guéï y était encore absent. À 8 heures 05 minutes, à la suite du char « Mamba », des véhicules militaires et plusieurs 4X4 sans immatriculation, aux vitres teintées en noir et plein de militaires armés de kalachnikovs envahissent la cour du Général qui descend du char où il a été fait prisonnier. Fabien Coulibaly intime l'ordre à ses éléments de déposer leurs armes. À 8 heures 10 minutes, le premier ministre Affi N'guessan , affirme avec conviction sur RFI que le Général « dirigeait les opérations sur le champ de guerre. » Cette information mensongère est parvenue à Robert Guéï ; puisque la radio du salon émettait, et écoutée par la maisonnée. Ayant pris soin de demander aux soldats envahisseurs en sa compagnie, le Général a fustigé la radio mondiale, pour n'avoir pas équilibré l'information avant de la donner à ses auditeurs. Un journaliste a promis au Général de la prendre au direct pour qu'il fasse son démenti. À peine le Général a rangé son portable dans sa poche qu'il est pris et conduit dehors par les militaires fatigués d'attendre en vain ce qu'ils voulaient certainement de lui. Le capitaine Fabien Coulibaly s'approche des éléments qui tenaient son chef Guéï et exige d'eux qu'il ne soit pas brutalisé. Il s'ensuit une altercation entre le capitaine et l'un des soldats en service en question. Le chef de garde du Général est mortellement atteint par balles. Se sentant en danger, Robert Guéï tente de raisonner ses ravisseurs : « Mes enfants, je ne suis de près ni de loin concerné par cette crise. Pourquoi aurai-je fais cela en ma qualité de Président de parti. Evitons de verser le sang. Si votre action est guidée par un souci d'argent, alors attendez que j'envoie un émissaire à Gouessesso ». Le Général ne finit pas de supplier ses ravisseurs qu'un d'eux lance : « On demande Robert Guéï à la résidence du Président Laurent Gbagbo ». Un journaliste de RFI avait promis à Robert Guéï  de le prendre en direct afin qu'il dise sa part de vérité. C'est ainsi que le portable du Général a sonné. L'un des soldats qui le tenaient en respect lui arrache son appareil et lui dit : « Il n'y a pas de Général ici, n'appelez plus sur ce portable ». À 11 heures, tous les otages sont exécutés au domicile de Robert Guéï. Mais où est passé dame Doudou Rose Guéï ? Une fouille est organisée dans les appartements des voisins du Général. Rose Doudou et sa secrétaire sont capturées dans une maison en état de délabrement avancé et ramenées dans la cour du Général. La robe de chambre transparente que portait Rose Doudou exposait ses rondeurs et ses formes luisantes. L'un des tueurs présents à la villa « concorde » demande à la première dame d'ôter son habit. Sacrilège ! L'ex-première dame s'enflamme, crache dans le visage du soldat et lui donne une paire de violentes gifles. L'homme ouvre trois fois le feu sur Rose Doudou et elle s'écroule, couverte de sang. L'autre femme, témoin de ce meurtre est d'abord violée et assassinée ensuite. Aussitôt la résidence du Robert Guéï est pillée. À 13 heures, Lida Kouassi annonces sur les antennes de la télévision nationale que « sa femme a été séquestrée, violée et son domicile attaqué par les « assaillants ». De quelle femme parlait-il ?
 
Rédigé par: lokasa   le: Dimanche 14 Février 2016
Qui tue par l´épée périra par l´épée.
Rédigé par: ALvesco   le: Lundi 18 Janvier 2016
Eeeeeehhh! Les gens écrivent, écrivent sur des choses dit il,n'ont aucun savoir. Allez y vs brosser d'abord !
Rédigé par: Fama   le: Vendredi 4 Décembre 2015
yahot khan bien sur que Ado doit etre juger!! Vous autres vous parler toujours de parité! parité parité! Gbagbo est jugé actu par ce qu'il n a plus de pouvoir ni de poste qui le protège. Tant qu'il etait president rien ne pouvait l'inquieté. Je me demande si c pas pour sa qu'il s'accrochait au pouvoir. C 'est pareil pour ADO ooh. Tant kil est au pouvoir yafohi! Mais un jour viendra ou il partira c à parti de ce jour on vera. C pareil pôur Soro guillaume! Meme en occident un chef en activité n est pas inquieté, on fait comme a adjamé : " on l'attend au tournant". Tous ceux qui parle de justice des vainqueurs, je me demande s'il reflechisse. C'est toujours les vaincus kon juge d'abord! Etre vous sur ke le prado peut actu juger ceux ki l'on soutenu dans son bras de fer contre Gbagbo?? Meme si ctai gbagbo il allait juger que ses adversaires mais un autre gouvernement viendra et aura les coudés franches c est ce gouvernement qui pourra juger l'otre camp.
Rédigé par: Yahot Khan   le: Mercredi 4 Novembre 2015
Gbagbo a tue ou il a fait tuer. C'est tout a fait normal qu'il reponde de ces faits devant la justice. Il n'en demeure pas moins que ADO a egalement tue ou fait tuer.La logique voudrait donc que lui aussi soit traine devant les instances judiciaires. on parle d'impunite, d'accord mais dans la parite. Tout porte a croire que ces crimes odieux et condamnables n'ont ete perpetres que par un seul camp. Distordre la verite ne servirait certainement pas la reconciliations tant desiree, tout comme faire croire que les monstres, c'est les autres.
Rédigé par: felix   le: Mercredi 14 Octobre 2015
Toutes cette generation de politicien doit degager ils ont semer la haine la violence.commeny violer et assassiner de pauvres dames. C est une honte de venir apres pretendre gouverner.
Rédigé par: ouattra sara   le: Lundi 12 Octobre 2015
je pense ke rien ne peux justifier l'assassinat d'un homme surtt un PR,vraiment on est allé trop loin avec la mort du gl GUEI,plus jamais ça.Aussi evitons les frustrations car je pense ke cè ce ki a pousser les gens à prendre les armes en 2002
Rédigé par: yls   le: Mardi 8 Septembre 2015
A la fin des 02 mandants du Pr Ouattara , la justice doit élucider ces crimes politiques les auteurs et les commanditaires: L'assassinat de Guéi , Doudou rose et toute sa maisonnée , Boga doudou ,L'assassinat manqué du Pr ouattara ce même jour Fabien coulibaly... qui marqueront le début de l'impunité effectif en terre ivoirienne. Dieu est amour
Rédigé par: Fifi   le: Mercredi 2 Septembre 2015
Tout ça est très grave il faut arrêter l'impunité.
Rédigé par: Daouda   le: Jeudi 27 Août 2015
des gens doivent demeurer en prison pour faire la lumière sur ce meurtre que Lida, Affi,Gbagbo,Simone, Blé goudé, Abéhi noél et bon nombre de militants Fpi et alliés partagent
Rédigé par: ouattara adama   le: Mercredi 12 Août 2015
Vraiment triste cette histoire.que dieu chatie les commenditaires.
Rédigé par: lebry   le: Jeudi 4 Juin 2015
Affi Nguessan et Lida kouassi sont tout deux complices de l assassinat du Général Robert guei.Ils doivent répondre devant le juge .
Rédigé par: kolia95   le: Dimanche 3 Mai 2015
quand gbagbo a pris le pouvoir en 2000 vous avez oublier le charnier de yopougon le mal que gbagbo a fait en 2000 sai sa qui a pousser les jeune a se venger svp enlever le nom de ado meme malgree ils ont maltraiter le corps de sa mere il pardonne je ne pourais pas faire comme ado ses imbeciles qui nont pas puis epargner sa mere
Rédigé par: Lalle   le: Samedi 18 Avril 2015
Gbagbo merite ce qui lui arrive
Rédigé par: koudou marraka proprter 2 la ci   le: Mardi 30 Décembre 2014
Cest le marraka cest klaire
Rédigé par: Casimir Ouyabé   le: Lundi 29 Décembre 2014
Les coupables sont ceux qui ont attaqués notre pays . Que Dieu nous aide à les pardonner pour leurs crimes.
Rédigé par: Abraham   le: Lundi 29 Décembre 2014
Quel pourrait bien être le mobile de crime crapuleux?
Rédigé par: kouakou konan   le: Lundi 29 Décembre 2014
suis tres triste de l'histoire de mon pays que DIEU nous garde
Rédigé par: Fognon   le: Lundi 29 Décembre 2014
Hey les guards, dites moi une chose ! Mackjavel, il est d c d ou bien le sujet est plus fort, plus touchant pour lui qu'il preferre rester dans les tenebres, manquant des mots et raisons pour supporter et justifier cette calamite. Ou encore, il est WA(soule) a l'extreme qu'il ne sait pas ce qui se passe
Rédigé par: ADINGRA ARMAND   le: Lundi 29 Décembre 2014
on ne doit pas se limiter sur la mort du general seulement il ya aussi maitre emile boga doudou et bien d'autres
Rédigé par: hamed eric   le: Lundi 29 Décembre 2014
moi je trouve que Pr.GBAGBO comme Pr.Alassane ont tout deux commis des crime pour avoir ordonné l'assassinat de certains personnes d'un coté ou pour avoir soutenu la rebellions de l'autre coté. Mais le mieux a faire en ce moment c'est que tous deux reconnaisse leurs erreurs, demande la clémence des ivoiriens et enfin tournons cette page sombre de l'histoire de la cote d'ivoire. Que Dieu Bénisse la Cote D'ivoire!
Rédigé par: Abou Touré   le: Lundi 29 Décembre 2014
C'est pour cela qu'on vous demande encore une fois de tourner définitivement la page sanglante de la Côte d'Ivoire avec des hommes qui n'ont pas les mains dégoulinantes du sang des ivoiriens. Certains à cause de l'argent et des privilèges se battent pour que La Côte d'Ivoire demeure dans une République sanguinolente. Si on garde ainsi ce cap, l'avenir du pays est encore plus sombre que le passé qui était déjà ténébreux. A bon entendeur Salut!
Rédigé par: Beugré Julien   le: Lundi 29 Décembre 2014
Jusqu'à ce jour, Nous nous demandons l'auteur de ces crimes. Est-ce GBAGBO? ADO? Moi-même? OUI, Car ni GBAGBO ni ADO n'est l'auteur!
Rédigé par: Yaya Traore   le: Lundi 29 Décembre 2014
vivement que la lumière soit faite pour qu'on sache qui est le bien et qui est le mal; car nous vivons avec des personnes sans savoir ce qu'elles sont réellement
Rédigé par: Lago Tape   le: Lundi 29 Décembre 2014
Il faut que les assassins et leurs commanditaires soient jugés.