Depuis son exil, Compaoré
"les biens de mes proches et partisans ont été pillés et incendiés... je pardonne à ceux là qui ont failli et m'ont trahi"
banco.info - Publié le: 02-11-2014 - Mise-à-jour le: 02-11-2014 - Auteur: banco.info
Contraint à la démission vendredi dernier après une insurrection populaire, Blaise Compaoré, depuis son exil ivoirien a donné hier samedi les raisons de son départ et appelé les Burkinabè à l'union. Il dit saluer le courage de ses "proches et partisans humiliés et dont les biens ont été pillés et incendiés". Mais de son côté, assure pardonner à tous ceux qui ont failli et l'ont trahi.Lisons l'intégralité de sa déclaration sur son compte twitter...

PEUPLE BURKINABÈ

FILLES ET FILS DU FASO

AMIS DU BURKINA FASO


J'ai accepté de rendre ma démission de la Présidence du Faso.

J'ai décidé de quitter le Pouvoir face à la tragédie que courait mon pays.

J'ai refusé de voir couler le sang de mes compatriotes, le sang des filles et fils du Burkina Faso.

J'ai quitté le Pouvoir bien que President démocratiquement élu, légal et légitime, en vertu du droit constitutionnel du Burkina Faso, pour sauvegarder les acquis de notre évolution démocratique et notre progrès socio-économique .

J'ai quitté le Pouvoir parce que l'intérêt supérieur du Burkina Faso passe au dessus de tout y compris de ma personne.

À la stabilité de la sous région ouest-africaine, à l'Afrique, à la paix internationale, j'ai constamment essayé de donner le meilleur de moi-même.

Je voudrais à cet instant grave pour l'avenir de notre pays d'abord m'incliner devant la mémoire de tous les morts occasionnés par cette crise sordide.

Je voudrais remercier les militants du CDP, mes collaborateurs, tous les Burkinabè, très nombreux qui ont continué, même dans l'épreuve, à me faire confiance et surtout ont su faire preuve de retenue.

Je salue le courage de mes proches et partisans humiliés et dont les biens ont été pillés et incendiés.

J'admire l'humilité de tous les Burkinabè qui sont restés attachés à la paix.

Que tous demeurent en prière pour notre pays afin que de l'union sincère des coeurs pour que l'avenir des générations futures ne soit pas hypothéqué par cette crise.

J'implore à cet instant les filles été les fils du Burkina Faso, en vertu des valeurs d'intégrité et de pardon qui régissent nos traditions, à s'unir comme un seul homme autour de l'intérêt supérieur du pays, pour que la paix et la démocratie règnent au plus vite.

Je demande aux filles et fils du Faso de s'unir, même contre moi, pour que l'essentiel soit sauf.

J'accepte s'il le faut d'être l'agneau du sacrifice de l'union nationale.

Sauvez le pays, préservez le. Je vous le demande de toutes mes forces.

Aux puissances étrangères notamment les USA et la France je dis ma reconnaissance.

A l'Union Africaine, à la Cedeao je dis ma gratitude.

Notre sous région ouest africaine a plus que jamais besoin du soutien de la communauté internationale pour garantir son intégrité et la paix.

Burkinabè de tous âges, unissez vous, unissons nous pour la patrie, pour que demain nos paroles fassent honte à nos actions.

Enfin je pardonne sincèrement à tous et même à ceux là qui ont failli et m'ont trahi. J'en appelle au pardon de tous.

J'accepte d'avance toutes les vexations qui vous paraîtront nécessaires. Mais de grâce restez unis.

VIVE LE PEUPLE BURKINABÈ.

QUE DIEU PROTÈGE LE BURKINA FASO.

BLAISE COMPAORE
Rédigé par: Bonébo   le: Vendredi 5 Juin 2015
Le temps est un autre nom de Dieu, dit-on. Il est sans doute trop tôt pour juger le bilan de Compaoré mais on sait déjà que le Burkina a connu sous lui, des années de paix et de stabilité et a entretenu de bonnes relations de voisinage. Tout commence pour ses successeurs et on les verra à l'oeuvre. Quant à Sankara que beaucoup déifient, n'oublions que durant son temps si court de règne, il a provoqué une guerre avec le Mali, brouillé les relations avec la Côte d'Ivoire, compromis l'avenir de la CEAO etc. Depuis, il y a lieu de se demander ce qu'aurait été le Burkina si les velléités Sankara, le panafricaniste, avaient prospéré ! Bravo Compaoré et que Dieu vous garde et vous permette de voir comment vos successeurs poursuivront votre belle oeuvre!
Rédigé par: adonis   le: Mercredi 3 Juin 2015
Puis je savoir comment le PRESIDENT LAURENT GBAGBO S'EST attaqué à la cote d'ivoire? Comment osez vous comparer blaise a LAURENT ? SVP!!!
Rédigé par: Kôrô Yamyélé   le: Vendredi 22 Mai 2015
- Quel sale agneau du scarifice ? Et tous les morts sous ton régime ? je peux t'en citer quelques-uns pour te rafarîchir la mémoire perdue : _ Thomas SANKARA (et vous osez écrire sur son certificat de décès ''Mort de mort naturelle'' ! Quelle méchanceté viscérale !) et 13 de ses compagnons. Seul un seul survivav Alouna TRAORÉ qui a joué au mort et s'est barbouillé de sang de ses camarades pour échapper à tes gardee du corps assoiffés de sang ! - DABO Boukary (Etudiant de 7ème année de Médecine mort au Conseil ta grade qui te protégeait. c'est DIENDÉRÉ qui a ordonné l'enlèvement du corp ! Les langues commencent à se délier BLAISE !!!) - Clément Oumarou Ouedraogo (Grenade balancée dans sa voituer en plein centre de Ouaga. Pas loin de làoù tu as séquestré les députés CDP pour changer la Constitution. Le destin est bizarre !) - Un Colonel (Tué par erreur car c'était son voisi Colonel Laurent SEDOGO qui était visé) - Lieutenant KY Berthoid, Lieutenent KERE Daniel, Lieutenent SANOU, Lieutenant SAKANDÉ (Massscrés à Koudougou suite à ton coup d'état) - Capitaine Elisée Ouedraogo (Tué par une balle dans le dos tirée par Capitaine Gaspard SOMÉ lui-même assassiné sur la route de Djibo en allant à la foire) - Capitaines Henri ZONGO, Commandant Boukary LINGANI (Tués lors de ton voyage au Japon au cours duquel Gilbert DIENDÉRÉ est revenu les mettre aux arrêts !) - Norbert ZONGO (Journaliste d'investigation tué quand il écrivait sur les dérives de ton frère Francois. Tu étais encore en voyage au Soudan ! Toujours absent ce BLAISE !) - NEBIE Salifou, juge constitutionnel (Ce fut le mort de trop sous ton reigne !!!) - Etc....La liste est très longue et je ne peux pas finir d'énumérer....Je ne parle même pas de ceux qui ont été handicapé à vie comme Moctar TALL, rafalé par tes sbires ! Et c'est toi qui nous parle de ne pas vouloir verser du sang ? Ramasse d'abord celui que tu as passé le temps à verser ! Par Kôrô Yamyélé
Rédigé par: Abou Touré   le: Mercredi 5 Novembre 2014
à qui la faute, tu t'es entêté comme ton ami Gbagbo. Inutile de pleurer sur les biens mal acquis de ton entourage. Le pire c'est qu'ils ne pourront plus les retrouver, comme les populations de Bouaké et de Duékoué ont perdu les leurs. Parlant de trahison qui fut le premier traite face à Sankara? poses-toi bien cette question. Aujourd'hui tous les présidents doivent savoir que leur plus grand crime sera de s'entêter là où tout le monde dit ce n'est pas bien. Si vous continuez, la suite, vous assumerez seuls toutes les conséquences. à bon entendeur salut!
Rédigé par: oussougou Djontchiè   le: Mardi 4 Novembre 2014
L'adresse pathétique, est un enseignement pour l'histoire des pouvoirs de tous les temps. Les activistes du Faso rusent avec la constitution pour atteindre des objectifs personnels inavoués. Sans être un expert ou un érudit dont l'avis est une référence dans les universités et les sociétés savantes, je peux affirmer que le meilleur moyen de consulter le peuple est la forme populaire et directe du référendum. Des hommes d'Etat prestigieux dont le Général de Gaulle ont usé de l'artifice du référendum pour prendre l'avis du peuple électeur sur une question ou un sujet. Bien sur les adversaires de ce mode de consultation ont des arguments pertinents, mais ils ne le traitent pas de mode contraire à la pratique démocratique. Le fait de demander la voie du référendum pour porter une modification à la constitution n'est contraire à la constitution du Faso ni anti-démocratique. Maintenant que Mr Le président a entendu raison démissionné et déclaré la vacance de la présidence conformément à une disposition de la constitution on peut lui reprocher d'avoir voulu changer la constitution aux fins de rempiler pour un autre mandat, il serait aussi honnête de lui concéder la bonne volonté du respect strict des dispositions constitutionnelles. Après le départ du dictateur (selon le peuple de la rue), conformément à la constitution le président de l'Assemblée Nationale du Faso assure l'intérim de la PR du faso et organise les élections dans un délai de minimum de 60 jours et 90 jours au maximum. Il est donc conseillé aux manifestants de rentrer chez eux et d'attendre le jour du vote pour choisir le futur président du Faso. C'est de cette manière que les Nigériens et les maliens qui ont connu le même cas ont fait. Les citoyens sénégalais ont voté Maky Sall contre le patriarche Wade, en abandonnant, la querelle d'interprétation d'article de la constitution
Rédigé par: SERGE BINI   le: Mardi 4 Novembre 2014
Ceux qui le traite de fuyard je pense plutôt qu'ils se trompe. Faire la politique ne veux par dire que nous ne somme plus humain c'est dire avoir des sentiments et des ressentiments. Vous voudriez qu'il résiste jusqu'à faire 3000 morts comme l'autre.nooon,moi je crois plutôt que le seuil de la résistance est atteint à partir du moment ou des factions de l'armée commenceront à se tirer la dessus, voir même les civils. A partir de ce moment là, l'on doit être animer de la sagesse plutôt que de la folie. A titre d'illustration, je vous donne l'exemple du chef nazi Hitler qui avait ordonné à ses généraux de détruire la ville de paris par des bombardement quant il senti sa defaite.Mais ceux-ci ont catégoriquement refuser d'exécuter ce d'ordre. Pour vous dire qu'on demeurera humain et rien de ce qui est humain ne nous sera étranger.
Rédigé par: ka   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Zida vos magouilles nous rappelle de 1966 et de 1987, inutile de nous berner, Blaise disait la même chose, Jean-Baptiste Ouédraogo aussi : Oui le pouvoir vous intéresse, Pourquoi Gilbert Diendiéré bras droit et dauphin présumé de blaise Compaoré dirige en sous-marin vos décisions ? Si vous êtes sincères, choisissez demain un civile comme président, vous verrez que Gilbert Diendiéré prendra l'avion pour Abidjan ou Paris et libérer le peuple Burkinabé pour une alternance apaisé. Que l'opposition et la société civile, les syndicats refusent de dialoguer avec le dauphin de Blaise Compaoré qui est Diendiéré, vous verrez que l'alternance au Burkina aura une vraie racine. Ce que ces amateurs de soldats qui prennent le peuple Burkinabé comme des moutons ne savent pas, c'est que le Burkina est un village, et que son peuple mouton a mûri et présent a ces rencontres, soit un soldat, ou un chauffeur, un serveur, un portier, le peuple suit de près cette discussion de dupe entre l'opposition bleu et l'armée affamé de pouvoir. J'y étais et j'écris ceux-ci dans des sites d'informations de réseaux sociaux aux Etats unis et des pays amis du Burkina, car les sites du Burkina par la répression de Dendiéré Gilbert, ne publieront pas ce message. Que Gibert rejoigne son complice, et laisser le peuple Burkinabé avec son destin. La victoire du peuple est à moitié avec Gibert Diendiéré sur le sol Burkinabé.
Rédigé par: Zanga   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Salopard, tu ne penses qu'aux bien de tes proches, as tu penser aux familles sankara, lingani, zongo:::: et recemment les 35 mort de ta follie''? Tu n'es pas un vrai moaga, tu prend lafuite a tout instant: rappelles toi qui tu as envoyer ton commando macabre pour assassiner SANKARA: S'il avait fuit comme toi, tu n'allais pouvoir le tuer. Mais SANKARA a dit : LAISSEZ, C'EST MOI QU'IL CHERCHE ET IL EST SORTI. Malgré tout tu as macacrer tous ce qui etaient avec lui: Que tu es CRIMINEL. Les RESTES DE SANKARA sont la TERRE NOBLE DU BURKINA FASO, toi tu mourriras comme un chien errant et enterré comme MOBUTU ou KADAFI. Bon vent dans le royaume du DIABLE, SALLE, TRISTE, LUGUGRE ET SINISTRE personnage
Rédigé par: Abou Touré   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Par ailleurs que dis-tu des 1000 Milliards FCFA pillés dans les Banques et la BCEAO, par tes filleules de rebelles?
Rédigé par: Abou Touré   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Il vaut mieux dire à tes proches Zida et autres de laisser tomber, sinon le pire risque d'arriver et tu seras comptable, comme Gbagbo que tu risques de le rejoindre là où tu avais prévu qu'il serait.
Rédigé par: Abou Touré   le: Dimanche 2 Novembre 2014
"proches et partisans humiliés et dont les biens ont été pillés et incendiés". A Bouaké, les rebelles que tu as soutenus, hébergés, nourris, aidés, armés, ont pillé et tué des innocents. Nous n'avons pas pleuré pour ça. Tu n'as même pas encore réalisé l'ampleur de ta bêtise, que tu pleures déjà pour ce qui a été pillé de tes partisans. Que dis-tu des vêtements de bébés ensanglantés trouvés chez ton frère François et du sang humain sur les murs? Depuis 1999, tous ceux qui se sont attaqués à la Côte d'Ivoire, d'une manière ou d'une autre, ont commencé à payer un à un, depuis Jospin, Boka Yapi, Zagazaga, Guéï, IB, Gbagbo, Sarkozy etc. Certains sont encore là et ne savent pas ce qui les attend. Mais sûrement, ils y passeront tous, sans exception, proportionnellement à leur degré d'implication.
Rédigé par: Koro Kemoko   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Dans les circonstances, Blaise ne merite aucune fleur pour avoir essayer de modifier la Constitution pour se garantir un autre mandat. On peut donc dire que les siens dont il plainds ici les sorts n'ont ete victimes que de sa boulimie du pouvoir. Par contre, comme Bedie, il a fui pour eviter que les Burkinabe ne se confrontent dans une guerre civile tres meurtriere. Comme Guei, il est parti, meme s'il disposaient d'hommes armes, entraines pour tuer. Il est parti, malgre le pesant fardeau de la honte qu'il doit desormais porter pour le reste de ses jours. Prions donc que les militaires du Burkina ne reussissent pas a diviser un peu plus ce vaillant peuple Burkinabe. Prions surtout pour que les Burkinabe evitent le piege Zida Yacouba, qui risque de les frustrer d'une election rapide d'un CIVIL a la tete du pays. Un civil auquel les militaires vont enfin obeir, et se concentrer strictement sur leur fonction consistant a PROTEGER le pays. Personne ne doit oublier que le militaire a pour DEVOIR d'obeir aux ordres du Commandant En Chef, et que lorsque le militaire soubaterne commence a donner des ordres, c'est que l'armee a fait des prisonniers de guerre. Dans notre sous-region, puisqu'il n'y a jamais eu de guerre entre deux etats, ce sont les citoyens qui ont souvent ete des "prisonniers de guerre|" dans les etats ou les militaires ont pris le pouvoir.
Rédigé par: DjeliTche   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Mr Compaore, quand le 15 Octobre 1987, vous faisiez le coup de force qui mettait fin a la "revolution" mirage sur laquelle Mr Thomas pensait engager le Peuple Burkinabe, j'etais alors tres jeune etudiant-lyceen ivoirien a Ouagadou. Ce coup de force que vous aviez qualifie de "Rectification de la Revolution", de mon point de vue, tout en regretant la mort tragique de Mr Thomas, etait l'oeuvre d'un homme realiste, pragmatique et rationnel. La suite des choses, vu le relatif bon developement que vous avez su donner au Burkina(je m'en suis rendu compte en y retournant en touriste),me confortait dans ce point de vu. Mais que ne fut ma grande deception quand après deux mandats, vous avez commence a demontre les signes de ce comportement gregaire , qui caracterise les Radicaux, les Irraisonnes, les Emotifs, a vouloir eternellement reste a un pouvoir qui n'a pourtant JAMAIS appartenu a un homme, quelque puissant, riche, intelligent soit-il, mais au Peuple. Et a lui Tout Seul le Peuple. Et le jour ou je lus que vous vouliez introduire une certaine loi(veritablement batarde dans tous les sens) pour changer la constitution pour vous maintenir a ce pouvoir du Peuple, j'ai dit a mon epouse et je cite: "Je parie tout que ce monsieur ira du pouvoir dans la honte". Et c'est ce qui vous est arrive. Mr Blaise en realite, vu la chance que votre Peuple vous avait donnee, en vous pardonnant, par exemple le coup de force qui a vu la mort de Mr Sankara, en vous accordant par exemple deux mandats "cadeaux" sur des plateau d'or(election garantie 100%), vous auriez du avoir la Sagesse de retourner a ce Peuple le Respect qu'il vus avit pourtant donne. Mais vous avez failli. Et moi j'ai ete encore une fois decu. Decu de nous les negres a ne rien apprendre et comprendre de l'Histoire du monde.De l'Afrique qui ne change pas. Mr blaise j'ai ete decu de vous. Mais je vous remercie quand bien meme d'avoir evite le pire a votre people. DjeliTche Koumantigui
Rédigé par: Mackjavel   le: Dimanche 2 Novembre 2014
EX-president et prochain locataire de la Haye.
Rédigé par: ka   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Mr.Compaorè Blaise, vous oubliez tous les armes que vous aviez vendu a Charles Taylor avec des commissions énormes partager entre vous et vos proches, dont ces armes ont tué 200.000 Libériennes et Libériens. La CPI vous attend vous oublieriez vos biens mal acquis, ce n'est qu'un commencement pour vous et votre frère assassin Compaoré François. .
Rédigé par: Bouba   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Notre développement à atteint un niveau si important que 30 morts ce n'est pas assez. Car on s'attend à toujours compter par millier nos cadavres. Nous savons tous lire même si nous comprenons différemment. Le plus grave est de croire qu'il a raison.
Rédigé par: max   le: Dimanche 2 Novembre 2014
C'EST CELA L'HUMILITE.CELUI QUI DEMANDE PARDON APRES AVOIR ETE MEPRISE ET HONNI ENTRE DANS LA NOBLESSE. J'OSE CROIRE QUE CETTE OPPOSITION QUI EST UNE COALITION D'AFFAMES ET D'ASSOIFFES FERA MIEUX QUE VOUS. ILS NE SE RENDENT PAS COMPTE QUE TOUS LES GRANS EDIFICES BRULES ENTRAINERONT CONSEQUEMMENT DU CHOMAGE. PUISSE DIEU VOUS PORTER HAUT. L'HISTOIRE VOUS SERA RECONNAISSANT ET VOUS REHABILITERA. MERCI BLAISE POUR VOS INTERVENTIONS DANS LA SOUS REGION. BIEN A VOUS ET BONNE RETRAITE. PROFITEZ DE VOTRE FAMILLE ET AUSSI DES AMIS DE VOS AMIS DE LA BASSE VOLTA
Rédigé par: Fognon   le: Dimanche 2 Novembre 2014
@ MACKJAVEL ! Pauvre idiot, on n'a pas besoin de lire les conneries d'un croquant qui partage les memes repas mentaux que toi et avec toi. Blaise est parti,il n'a pas ete cancre comme toi et l'autre de se terrer dans un quelconque trou et faire une resistance futile qui aurait entrainer des morts inutiles. Tu veux nous dire quoi, toi pauvre imbecile de grands chemins.Voila comment le trou que tu portes fonctionne,toujours 2 ou 3 km derriere les autres et la realite. Continue d'aboyer;je suis present pour te le rappeler.A+
Rédigé par: On way   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Blaise est encore mieux que gagbo Laurent
Rédigé par: OUATTARA YACOUBA   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Merci monsieur le Président pour ta hauteur d'esprit.Beaucoup te regretteront très bientôt car ils ont agit dans la vengeance et la haine Dieu fera ton travail.Laisse les luter pour construire ce qu'ils ont détruit.ILS VERRONT QUE C'EST PAS FACILE Bon séjour en Côte d'Ivoire
Rédigé par: Mackjavel   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Compaore' se présente comme une victime et parle de biens de sa famille qui auraient été pillées. Mais lui Compaore oublie qu'il a saccage' ,pille' et mis a' sang des pays entiers en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale. Lisez cette interview de Kpatinde', il fut grand reporteur a' Jeune Afrique. http://ivoirebusiness.net/?q=articles/francis-kpatindé-journaliste-et-professeur-à-sciences-po-paris-sur-rfi-«compaoré-été-le
Rédigé par: Jeans Ilboudo   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Merci Mr le president pour cette déclaration , vous êtes un grand homme et le resterais pour cet acte que vous avez poser. La gestion des evenements par les manifestants , l'armee et Mr Blaise Compaore ravive ma fierte d'etre Burkinabe. Mr Blaise Compaore par cet acte symbolique de demission s'est démarqué des dictateurs comme Gbagbo , l'armee aussi a su etre républicaine pas comme les FDS de Cote d'Ivoire qui creait des charnier lors de simples marches. Déjà la liberté de manifester des Burkinabe est a mettre a votre compte. Vouss avez su sorti par la bonne porte , d'autres ont choisi la mauvaise et sont a la CPI ... Merci le Blaiso
Rédigé par: Omiata   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Cher Ex-Président du Faso. Tout ceci ne serait pas arrivé si vous n'aviez pas la boulimie du pouvoir en resistant à tous ceux qui vous poussaient à modifier une nième fois la constitution, si vous aviez écouté le Président Obama lors du dernier sommet USA-AMERIQUE Vous êtes le seul responsable C'est bien dommage que vous n'aviez pas eu cette sagesse quelque jour au paravent. Si vous aviez été pris, vous auriez répondu de tous les crimes commis durant votre long règne Bon vent
Rédigé par: Bouba   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Tu n'avais qu'a respecter la constitution que nous ne serons pas là. Rélis la lettre que Hollande t'a adressé stp.
Rédigé par: ka   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Blaise Compaoré, de quel pardon peux-tu parlé a ton peuple ? Maintenant tu auras un temps pour relire dans tous les sites d'information des réaux sociaux en ligne depuis deux ans de mes cries en vers toi de respecter la lettre et l'esprit de l'article 37 qui interdisent tout président de briguer 3 mandats presidentiels consécutifs. Si tu avais écouté mes cries et celui de ton peuple, tu seras un héros pour le peuple et la sous-région a la date d'aujourd'hui. Les ivoiriennes et les Ivoiriens qui ont pris le temps de lire mes messages depuis la crise Ivoirienne, et celle que tu créer volontairement ne te pardonneront pas de vivre sur leur territoire car la CPI t'attends pour tous les crimes que tu as commis, dont je te rappelle du moment que tu as tout ton temps pour réfléchir : ( Thomas Sankara que tu as mis 10 balles dans le corps dont 2 dans la tête le 15 octobre 1987, Zongo Henri, Jean Baptiste Lingani, Hyacinte Kafando, Norbert Zongo, David Ouedraogo, NEBIE, sans oubliez les centaines des soldats du camp de Koudougou) ne sont que des exemples de tes crimes. La corruption a ciel ouvert dont tu as permis à tes proches d'enrichirent, les biens détruits ou restants dans le territoire Burkinabé reviennent au peuple, ne t'alarme pas pour ça. La Cote d'Ivoire est dotée d'une vraie justice qui ouvre avec la CPI, toi et tes proches ne feront pas des vieux os sur son sol.
Rédigé par: CHRISTIAN   le: Dimanche 2 Novembre 2014
MON CHER NABA , JE SUPPOSE QUE TU AS RELU TON POST AVANT PUBLICATION. BLAISE COMPAORÉ N'EST PAS UN TRAÎTRE . IL EST PARTI DU POUVOIR POUR ÉPARGNER DES VIES HUMAINES. MÊME S'IL EST VRAI QU'IL A COMMIS L'ERREUR DE LA TENTATIVE DE LA CONSTITUTION , IL A ÉTÉ SAGE DE RENDRE LE TABLIER AFIN D'ÉPARGNER LA VIE AUX JEUNES GENS QUI N'ONT PAS L'ÂGE DE VOTER ET QUE VOUS AVEZ ENVOYÉ BRÛLER ET PILLER. IL N'YA AUCUN MÉRITE À METTRE LES ENFANTS DES GENS DANS LES RUES POUR METTRE LE PAYS SANS DESSUS SANS DESSOUS. ET PUIS , ON NE VA PAS RÉINVENTER L'EAU CHAUDE. FAITES ATTENTION AVEC VOS TERGIVERSATIONS ET DIVAGATIONS CAR BOKO HARAM ET AQMI CHERCHENT À S'INSTALLER DANS LES PAYS EN CRISE. VOUS AVEZ TOUT INTÉRÊT À VITE TROUVER UN PRÉSIDENT CAPABLE DE REDRESSER LA BARRE AU LIEU DE CHERCHER DES TRAÎTRES PARTOUT.
Rédigé par: Sama Lago   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Est-ce-que Blaise connait reellement le sens du mot trahison. Mr l´Ex-dictateur je vous laisse le temps de mediter et d´analyser le mot trahison que vous employez sans honte. Qui etait Sankara pour vous ?? Qu´avez-vous fait de lui ?? Buvez votre honte et restez tranquille en attendant la convocation du peuple pour rendre compte des assassinats des Burkinabe.
Rédigé par: Veh M Joseph   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Mr Compaore vos parents et supporteurs n'ont perdu que des biens mal acquis . JE vous apprends que vous avez tue 30 personnes , et blesse des centaines d'autres avant de vous enfuir ! ! . En venant au pouvoir vous avez tue , et en quittant le pouvoir vous avez envore tue . Vous avez aussi commis des crimes de sang tout au long de vos 27 ans de dictature ! Je vous signifies que vous n' etes en Cote D'ivoire que temporairement . Comme vous savez les Ivoiriens n'aiment pas eberger des assasins et il ya deja trop de Mossis chez eux , dont certains sont prets â se venger de toi pour avoir tuè leurs parents ou amis. Tu finiras a la CPI bien naturellemenrt.
Rédigé par: SAMAGASSI Syndou   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Félicitations et bienvenu chez vous, M. le Président COMPAORE. Vous avez fait ce qu'il fallait de bien pour votre pays et la sous région ouest africaine. Nous n'oublierons jamais votre soutien inlassable et votre implication personnelle dans la résolution de la crise ivoirienne. Au nom de cela, que Dieu ramène la paix au Burkina.
Rédigé par: Naba   le: Dimanche 2 Novembre 2014
Traître? Est que vous connaissez la signification de ce mot? C'est vous le traître et lâche . Lomme fort a fui en 24h d'insurrection .... Et sa se dit fort . Estimez vous heureux d'être encore en vie. Notre objectif est atteind vous faire partir du pouvoir. On vous laisse méditer sur le tord que vous avez fait aux burkinabès . Dieu ne dors pas. Maintenant l'âme de Thomas Sankara reposera en paix. Et vous serez ronger petit â petit par le remord. On ne peut fuir éternellement la justice. Tôt ou tard vous répondrez de vos actes. On attend patiemment comme on a attendu patienment le31 octobre 2014.