Le Chef de l'Etat a échangé avec la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d'Ivoire.
Présidence - Publié le: 01-09-2014 - Mise-à-jour le: 01-09-2014 - Auteur: Présidence
Le Chef de l'Etat a échangé avec la Représentante Spéciale du Secrétaire  Général des Nations Unies en Côte d'Ivoire.
Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a échangé ce lundi 1er septembre 2014, au Palais de la Présidence de la République, avec la Représentante  Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d'Ivoire, Mme Aïchatou  MINDAOUDOU.
La première Responsable de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI)  a indiqué, au terme de la rencontre, que l'entretien avec le Chef de l'Etat a porté sur l'épidémie à virus Ebola qui affecte certains pays de la sous- région (Guinée, Libéria, Sierra Léone, Nigéria) et le dispositif mis en place par le Gouvernement de Côte d'Ivoire dans le cadre de la prévention de cette maladie ; ainsi que sur l'accompagnement que le Système des Nations Unies en général et l'ONUCI en 
particulier apportent et apporteront aux autorités ivoiriennes dans ce cadre.
Selon Mme Aïchatou MINDAOUDOU, ''il n'y a toujours pas de cas d'Ebola signalé en 
Côte d'Ivoire''. Aussi, a-t-elle saisi cette occasion pour inviter le Gouvernement ivoirien et ses partenaires à ''redoubler de vigilance'' pour ce qui concerne la prévention. Sur cette question, elle a réaffirmé la disponibilité de l'ONUCI à appuyer notre pays dans ce sens.
La Représentante Spéciale du Secrétaire Générale des Nations Unies en Côte d'Ivoire a ajouté qu'en ce qui concerne la prévention contre cette épidémie (Ebola), l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) constitue le ''fer de lance'' du soutien du Système des Nations Unies. C'est donc cette Organisation (OMS) qui définit avec le  Gouvernement, les modalités de cet appui.
Mais plus concrètement, Mme Aïchatou MINDAOUDOU a souligné que l'ONUCI 
travaille de concert avec les Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) et la Police 
nationale pour la surveillance des frontières ainsi qu'en matière de Communication
pour donner de l'écho à la stratégie définie par le Gouvernement. Toutefois, la  Patronne de l'ONUCI a précisé que son Institution reste ouverte à tout autre domaine  dans lequel son appui pourrait être sollicité.Notons que le Ministre Marcel AMON- TANOH, Directeur de Cabinet du Président de la République, a pris part à la rencontre.