Prévention et Gestion des Conflits
L'ADDR forme des leaders et membres d'associations
lebanco.net - Publié le: 01-09-2014 - Mise-à-jour le: 01-09-2014 - Auteur: ARS
L'ADDR forme des leaders et membres d'associations
Renforcer les capacités en matière de prévention et de gestion des conflits communautaires dans les quartiers d'Abobo. Tel est l'objectif visé de l'atelier initié par l'Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (ADDR) le jeudi dernier à la gare routière internationale d'Abobo. En effet, à la suite de la crise postélectorale, il a été mis en place le groupe de travail sur la réforme du secteur de la sécurité, en vue de trouver une réponse définitive aux problèmes de la mise en ouvre du DDR. Et donc ce programme de relèvement et de réintégration communautaires (Prrc) conduit par le PNUD, représenté à ce séminaire d'Abobo par Mohamed El Mehdi Arghissa, spécialiste DDR/SSR/ALPC relèvement, s'inscrit dans la continuité de la consolidation des actions menées en matière de sécurisation communautaire. Dans son contexte, cette formation doit permettre de capitaliser les études diagnostiques sur les besoins des communautés d'accueil réalisées par la coopération japonaise et d'améliorer la cohésion inter et intracommunautaire ainsi que favoriser la réintégration durable de plus de 800 ex-combattants et la réhabilitation d'infrastructures socioéconomiques de base », a expliqué Edouard Kéhi, conseiller du directeur de l'ADDR, Fidèle Sarassoro. Notons que cette session de formation qui a porté sur les mécanisme de prévention, de gestion et de résolution des conflits, ainsi que les techniques de communication en période de crise et les stratégies de réconciliation et de négociation, a enregistré 40 participants. L'instructeur M. Traoré N attend au sortir de ce séminaire voir les participants capable de prévenir un conflit naissant, savoir communiquer en période de crise et savoir utiliser les techniques de réconciliation, de résolution et négociation de conflit. Les apprenants ont exprimé leur satisfaction quant à la tenue de ce séminaire au regard des nombreux conflits interethniques et foncier.
A.R.S