Le Chef de l'Etat a pris part à la commémoration du 70ème anniversaire du Débarquement de Provence
Présidence - Publié le: 16-08-2014 - Mise-à-jour le: 16-08-2014 - Auteur: Présidence
Le Chef de l'Etat a pris part à la commémoration du 70ème anniversaire du  Débarquement de Provence
 
A l'invitation du Président de la République française, S.E.M. François HOLLANDE, le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce vendredi 15 Août 2014, à Toulon, aux côtés de 12 de ses Pairs africains, à la commémoration du 70ème anniversaire du Débarquement de Provence.
Cette cérémonie qui a eu pour cadre le Porte-avions Charles de Gaule, a été marquée par deux temps forts, à savoir l'Allocution du Président de la République  française et le défilé militaire.
Dans son intervention, le Président François HOLLANDE a indiqué que ''nous nous retrouvons aujourd'hui au large des côtes du Var, à bord du bâtiment qui porte le  nom du Chef de la France libre, Charles de Gaule, pour nous souvenir ensemble que la libération de la France s'est jouée ici il y a 70 ans à travers le Débarquement de Provence qui avait mobilisé des soldats américains, canadiens, britanniques, polonais, français mais également et surtout africains.''
Ces soldats africains, a-t-il souligné, ne pratiquaient pas tous la même religion, ne mangeaient pas les mêmes choses, ne parlaient pas la même langue, n'étaient pas de la même couleur, mais formaient une seule et même armée : l'Armée de la liberté et portaient un seul et même drapeau : le drapeau tricolore, celui des droitsuniversels.
Le Chef de l'Etat français a donc tenu à rendre hommage et à traduire sa gratitude à ces ''héros'' de Provence pour avoir permis à la France de redevenir souveraine, d'acquérir le droit de s'asseoir à la table des vainqueurs de la seconde guerre mondiale, de redevenir membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations  Unies après la guerre, de porter son rang dans le monde aujourd'hui.
Pour toutes ces raisons, a indiqué le Président François HOLLANDE, notamment le sacrifice des ''Anciens'', la France rempliera ses obligations envers la jeunesse  africaine en terme d'émancipation et de reconnaissance, car ''c'est en Afrique que la France libre a trouvé ses premières forces, qu'ont été menées les premières  attaques contre les forces rétrogrades, que les Alliés ont remporté leurs premiers 
succès, ouvrant la voie à la victoire finale.''En signe donc de cette solidarité Nord-Sud, le Chef de l'Etat français a évoqué l'opération militaire ''Serval'', lancée par la France au Mali en janvier 2013, mais 
aussi les crises de la Bande de Gaza, de Libye, de Syrie, d'Irak et souligné un devoir de «solidarité» face à «l'ennemi» de toujours «que nous devons terrasser: le fanatisme, l'intolérance, le racisme et la barbarie».
Pour terminer, le Président François HOLLANDE qui a reconnu que c'est du Sud que l'Europe doit son salut, a indiqué que, par leur sacrifice, les vétérans africains ont noué entre les pays occidentaux et l'Afrique un lien de sang que rien ne saurait dénouer.
Le défilé militaire a, lui, consisté en un défilé aérien et une revue navale ainsi qu'au passage de la Patrouille de France avec les démonstrations des Groupes aéronaval et amphibie, de la Sauvegarde maritime et de la Guerre des mines.
La cérémonie a pris fin par un dîner offert par le Président de la République française en l'honneur des Chefs d'Etat et de délégations.
Livrant ses impressions au terme de la cérémonie, le Président Alassane OUATTARA s'est réjoui d'avoir représenté son pays à cette commémoration du  70ème anniversaire du Débarquement de Provence, au cours de laquelle le Président de la République française a eu un devoir de gratitude envers l'Afrique et les Africains qui ont fortement contribué à la libération de la France sous occupation  nazie.