Billet d'humeur n°008 d'André Silver Konan
« Allez dire à Faustin Kouamé d'arrêter de distraire les Ivoiriens avec ses pitreries de pseudo-avocat »
André Silver Konan - Publié le: 14-08-2014 - Mise-à-jour le: 14-08-2014 - Auteur: André Silver Konan
« Allez dire à Faustin Kouamé d'arrêter de distraire les Ivoiriens avec ses pitreries de pseudo-avocat »
Allez dire à Faustin Kouamé qu'il est un homme de droit aux connaissances douteuses. Je suis d'accord avec lui que Bédié, 81 ans l'année prochaine, n'est plus éligible, mais concernant Ouattara, soit cet homme est un sacré tricheur en droit, soit il est un parfait hypocrite sur le sujet et cela est plus grave.
En effet, il est écrit noir sur blanc dans la constitution ivoirienne, que le Président de la République est rééligible « une fois » (Article 35). Au nom du principe de la rééligibilité, Ouattara, en tant que Président sortant, est de facto rééligible. A moins que les « trois médecins désignés par le Conseil constitutionnel sur une liste proposée par le Conseil de l'Ordre des Médecins » (Article 35 : cette disposition avait été expressément introduite, par des gens qu'il n'est pas encore utile de nommer, pour éliminer Bédié alors en exil à Paris, en 2000 ; ironie du sort, c'est cette même disposition qui va éliminer en 2015 le futur candidat du FPI, Laurent Gbagbo, qui sauf miracle, sera en détention à la CPI, à cette date-j'y reviendrai) déclarent que le Président sortant ne jouit pas d'« un état complet de bien-être physique et mental ». Pour l'heure, en dépit de ses soucis de santé récents qu'il n'a pas cachés (tout le monde tombe malade), Ouattara montre bien qu'il jouit de ses facultés physiques et mentales.
C'est au nom de ce même principe de rééligibilité, qu'Alpha Condé, Président sortant en Guinée, en dépit de ses 77 ans en 2015, sera candidat et rééligible, alors que la loi fixe un plafond d'âge de 75 ans.
Allez donc dire à Faustin Kouamé d'arrêter de distraire les Ivoiriens avec ses pitreries de pseudo-avocat. Nous sommes au 21è siècle, il y a un pays à construire, et on n'a plus le temps à écouter des hommes du passé, qui vivent dans le passé et qui ont des idées dépassées. C'est la première et la dernière fois que je parle donc de ce type. Et vlan !
André Silver Konan
Journaliste-écrivain
Rédigé par: Filleule   le: Dimanche 17 Août 2014
D'où sort cette relique de faustin kouame dont la galère a laisse ses marques sur le visage ? Disparu il était, disparu il aurait gagné a rester...quelqu'un a raison ici qui dit qu'il ne faut point laisser prospérer ce genre d'imposture...n'y a t-il donc personne pour faire taire cette misère et la faire refluer dans les ténèbres d'où elle nous est revenue ? Notre nation en reconstruction y gagnerait et lui serait reconnaissante.
Rédigé par: Tai N.   le: Dimanche 17 Août 2014
@ Eric Kossy - ASK parle de rééligibilité quand le fondement de ta réponse parle d'éligibilité. En raisonnement logique, ton argument s'appelle « Red Hearing ». C'est le fait d'introduire une autre idée/assertion qui distrait du thème central de l'argument auquel on s'oppose. Le palier d'éligibilité a été franchi lorsque Ouattara est devenu Président. On peut à loisir discuter des conditions dans lesquelles il est devenu Président, mais ce n'est pas de cela qu'il est question dans l'article de ASK. Dans le cas échéant, l'article 35 de la constitution (De Jure) étant entendu qu'il est libellé comme l'affirme ASK et Ouattara étant actuellement le Président de la Cote d'Ivoire (De Facto) rendent le Président de la République (Ouattara) rééligible. La rééligibilité sous-entend que les conditions d'éligibilité ont été remplis et « consommé ». C'est seulement après ça que l'on peut parler de rééligibilité. Comme de manière pratique, l'on ne se rend au troisième étage qu'en passant par le premier, dire à quelqu'un au deuxième étage qu'il ne peut pas aller au troisième parce qu'il n'est pas passé par le premier n'a pas de sens, sauf si l'on fait manifestement preuve de mauvaise foi.
Rédigé par: Koro Kemoko   le: Samedi 16 Août 2014
On constate avec amertume que dans le contexte ivoirien actuel, le Prof, Dr ou Me devant les noms de l'auteur d'un article ne garantit plus de la qualite de ce qu'on va lire. Le comportement du calamiteux regime des profs de 2000 a 2011 nous a revele quelque chose de tres inquietant en ce qui concerne nos ambitions de devenir des pays developpes en Afrique de l'Ouest. Le constat est le suivant: Tant que nos intellectuiels s'occupaient strictement de pratiquer ce qu'ils avaient appris, en restant FIDELES aux regles qui regissent leurs metiers, nos professeurs, maitres, docteurs faisaient partie des meilleurs dans leurs domaines. Des qu'ils ont decide de devenir des politiques, nous avons vu les Mamadou Koulibaly, Yao N'Dre, Faustin Kouame, etc, etc mettre la logique sur sa tete. Malheureusement pour notre pays, ce sont bien ceux qui doivent etre a l'avant garde de la lutte contre la corruption qui sont devenus les grands corrupteurs. Il faut sincerement que le Regime actuel trouve un moyen pour encourager les hauts cadres du pays a mieux embrasser leurs metiers si nous devons un jour emerger. Il faut revaloriser les metiers d'enseignant, d'avocat, etc pour que ceux qui doivent appliquer nos lois et ceux qui forment et eduquent nos enfants, ne profient de la plus petite occasion pour arreter de travailler, et devenir des politiciens qui mentent pour continuer a vivre au depend des caisses de l'etat. Comme nous le constatons tous, il n'est jamais facile de REDEVENIR un BON prof, avocat, juge ou medecin apres avoir passe quelques annees comme depute, maire, ministre, directeur ou chef de cabinet d'un ministere. Une reforme profonde et hardie de notre Education Nationale s'avere essentielle, si nous souhaitons vraiment vaincre la corruption.
Rédigé par: TOURE Ibrahim   le: Samedi 16 Août 2014
Si la liberté d'expression n'existait pas dans ce pays j'aurais demandé que Faustin KOUAME soit guillotiné.C'est un veinard mais qu'il apprenne à regarder dans le rétroviseur.Les Ivoiriens ne sont pas des amnésiques.
Rédigé par: DjeliTche   le: Samedi 16 Août 2014
NON, NON,et NONNON!!! Il faut arreter de tirer sur Faustin Kouame. Vu qu'un adage bien reflechi dit que c'est par le silence qu'il faut repondre a un imbecile, c'est plutot Silver Konan, en repondant a Faustin Kouame, sur qui il faut tirer a boulet rouge. Car Silver Konan veut-il nous dire qu'il ne connait pas ce Faustin Kouame comme l'un des alchimistes actifs de la creation et l'application de la batarde notion de l'"Ivoiriete" dont nous vivons, malheureux, et continuerons de vivre les absolues mauvaises consequence? Aussi venir repondre aux aneries d'un tel individu qui avait fait, jadis deja, etalage de tout son grand potentiel de pitreries des plus absurdes et des plus basses, n'est-il pas intentionnellement vouloir reanimer(si ce n'est lui donner de l'importance), un tel individu aux yeux de tous. Alors que le pitre avait ete, depuis belle lurette, enterre dans le conscient comme le subconscient de tous? D'ailleurs Silver Konan est tellement conscient qu'il etait inutil de repondre a Faustin Kouame, qu'il se voit oblige de conclure son article en ces termes:"C'est la première et la dernière fois que je parle donc de ce type. Et vlan !"(sic!!!) En fait je voulais dire a Silver Konana, qu'en Afrique, il faut arreter de vouloir faire a tout prix revivre ceux qui sont morts. Surtout ceux qui sont morts de leurs betises destructives. DjeliTche KoumanTigui
Rédigé par: Kafilejo   le: Vendredi 15 Août 2014
La sortie de Me Faustin est prelude de ce qui se prepare dans les coulisses et qui bientot va eclater et peter. les calculs sont fait et les des jetes. L'homme de droit, Me Faustin, a eu l'aval de quelqu'un pour etre si temeraire et se faire entendre.Nous attendons que tout vienne a la surface avant les elections. De la gauche comme de la droite, la mise au point d'un cataclysme se poursuit. Apres les nombreux echecs de tentative de destabilisation interne,la motivation existe toujours de voulir bouleverser le status quo. Au PDCI,apres l'echec du putch de KKB et Mady et Banny, les radicaux se font toujours entendre. Ils veulent tout simplement la dissolution totale et complete du RHDP. Voila leur objectif. Attendons de voir le moment venu.
Rédigé par: Eric Koissy   le: Vendredi 15 Août 2014
André Silver Konan, "monsieur je sais tout". "Au nom du principe de la Au nom du principe de la rééligibilité, Ouattara, en tant que Président sortant, est de facto rééligible." On n'est jamais de facto rééligible. On est rééligible seulement à condition de respecter toutes les conditions de d'éligibilité. Et quand "monsieur je sais sais tout" doit étayer son argumentation, il ne nous sort aucun article de la loin fondamentale, mais l'exemple du sieur alfa condé de guinée, démocratie bien connue en afrique et dans le monde. Pauvre ASK, tu es soit ignorant, soit malhonnête.
Rédigé par: yevko   le: Jeudi 14 Août 2014
Ce jour un éminent Maître de conférence en droit Pénal qui venait de remplacer un autre éminent Maître de conférence en la personne de Marc PUECH, membre du Jury, avait donné un conseil à FAUSTIN KOUAME dans le cadre de la correction de sa thèse avant son acceptation comme thèse d'état. Il lui avait demandé de mieux maîtriser les principes du droit pénal avant d'en proposer des critiques et des réformes. Ces critiques avaient été formulées en présence du Président HENRI KONEN BEDIE, alors Président de l'ASSEMBLEE NATIONALE, parrain de la thèse. Nous avions, comme tout bon africain, considéré à tord et en dehors de leur contexte les critiques de sa thèses comme une arrogance de Monsieur KNOB,cet éminent Maître de conférence, du fait de son caractère irrévérencieux envers le Président de L'assemblée Nationale. Spécialiste de droit pénal, dans ce contexte, Maître KOUAME FAUSTIN devait se consacrer à cette matière. Le vrai spécialiste du droit constitutionnel en Cote d'Ivoire se nomme professeur Francis WODIE, Maître de conférence Agrégé. Monsieur FAUSTIN KOUAME met cependant tout juriste au défi de lui apporter une contradiction à ses écu librations. Est ce que cela vaut la peine de répondre. Référons nous à ces remarques de cet éminent professeur de droit l'égard de la thèse de Monsieur Faustin KOUAME sur la maîtrise des principes du droit qu'ils soient d'ordre pénal comme constitutionnel. Ivoiriens, restons convaincus que ce que nous avons vécu pendant trois mois de Janvier 2011 à Avril 2011 relève d'erreurs que nous devrions plus commettre. La politique est destinée au bonheur et au bien être des peuples et non à leur destruction
Rédigé par: yevko   le: Jeudi 14 Août 2014
Ce jour un éminent Maître de conférence en droit Pénal qui venait de remplacer un autre éminent Maître de conférence en la personne de Marc PUECH, membre du Jury, avait donné un conseil à FAUSTIN KOUAME dans le cadre de la correction de sa thèse avant son acceptation comme thèse d'état. Il lui avait demandé de mieux maîtriser les principes du droit pénal avant d'en proposer des critiques et des réformes. Ces critiques avaient été formulées en présence du Président HENRI KONEN BEDIE, alors Président de l'ASSEMBLEE NATIONALE, parrain de la thèse. Nous avions, comme tout bon africain, considéré à tord et en dehors de leur contexte les critiques de sa thèses comme une arrogance de Monsieur KNOB,cet éminent Maître de conférence, du fait de son caractère irrévérencieux envers le Président de L'assemblée Nationale. Spécialiste de droit pénal, dans ce contexte, Maître KOUAME FAUSTIN devait se consacrer à cette matière. Le vrai spécialiste du droit constitutionnel en Cote d'Ivoire se nomme professeur Francis WODIE, Maître de conférence Agrégé. Monsieur FAUSTIN KOUAME met cependant tout juriste au défi de lui apporter une contradiction à ses écu librations. Est ce que cela vaut la peine de répondre. Référons nous à ces remarques de cet éminent professeur de droit l'égard de la thèse de Monsieur Faustin KOUAME sur la maîtrise des principes du droit qu'ils soient d'ordre pénal comme constitutionnel. Ivoiriens, restons convaincus que ce que nous avons vécu pendant trois mois de Janvier 2011 à Avril 2011 relève d'erreurs que nous devrions plus commettre. La politique est destinée au bonheur et au bien être des peuples et non à leur destruction
Rédigé par: yevko   le: Jeudi 14 Août 2014
Ce jour un éminent Maître de conférence en droit Pénal qui venait de remplacer un autre éminent Maître de conférence en la personne de Marc PUECH, membre du Jury, avait donné un conseil à FAUSTIN KOUAME dans le cadre de la correction de sa thèse avant son acceptation comme thèse d'état. Il lui avait demandé de mieux maîtriser les principes du droit pénal avant d'en proposer des critiques et des réformes. Ces critiques avaient été formulées en présence du Président HENRI KONEN BEDIE, alors Président de l'ASSEMBLEE NATIONALE, parrain de la thèse. Nous avions, comme tout bon africain, considéré à tord et en dehors de leur contexte les critiques de sa thèses comme une arrogance de Monsieur KNOB,cet éminent Maître de conférence, du fait de son caractère irrévérencieux envers le Président de L'assemblée Nationale. Spécialiste de droit pénal, dans ce contexte, Maître KOUAME FAUSTIN devait se consacrer à cette matière. Le vrai spécialiste du droit constitutionnel en Cote d'Ivoire se nomme professeur Francis WODIE, Maître de conférence Agrégé. Monsieur FAUSTIN KOUAME met cependant tout juriste au défi de lui apporter une contradiction à ses écu librations. Est ce que cela vaut la peine de répondre. Référons nous à ces remarques de cet éminent professeur de droit l'égard de la thèse de Monsieur Faustin KOUAME sur la maîtrise des principes du droit qu'ils soient d'ordre pénal comme constitutionnel. Ivoiriens, restons convaincus que ce que nous avons vécu pendant trois mois de Janvier 2011 à Avril 2011 relève d'erreurs que nous devrions plus commettre. La politique est destinée au bonheur et au bien être des peuples et non à leur destruction
Rédigé par: yevko   le: Jeudi 14 Août 2014
J'étais à la soutenance de thèse de doctorat en droit pénal de Monsieur Faustin Kouamé à l'amphithéâtre 2 de la Fac de droit de L'Université d'ABIDJAN. C
Rédigé par: Mandemory1   le: Jeudi 14 Août 2014
En tout cas s'il savait lire il comprendrait tres facilement l'article en question. Pire moi non plus je doute de la maniere ses diplomes de droit ont ete obtenu comme je l'ai ete face a Yao N'dre, parce qu'ils ont tous deux echoue dans la lecture d'article constitutionel les plus elementaires pour des gens qui disent avoir un Doctorat en droit . Pour Faustin Kouame comme pour tous les autres ivoiritaires Il est temps de prendre leur retraite a faute de s'etre excuses a la nation pour tout le tort qu'ils ont pu cause. Et je rejoins l'universitaire Franco-camerounais et ivoirien d'adoption Niamsy Franklin qui dit que tant que les ivoiritaires ne se seraient pas confesse ils n'arreteront de polluer la vie politique ivoirienne .
Rédigé par: Fognon   le: Jeudi 14 Août 2014
Ne voyez-vous pas que nous avons trop de "Paul Yao N'Dre" parmi nos juristes et puristes. Chacun se leve et sort des theories de fossee sans se referrer aux textes qui gouvernent et regissent la societe dans laquelle il evolue. Peut-etre que la "ndremie" est tres contagieuse et dans ce cas nous ferons mieux d'isoler sans autre forme de proces le porteur du virus afin que cela ne devienne pas une epidemie qui se transformera en pandemie plus tard. Autre chose, je ne vois pas une barriere,un obtacle entre ASK et le sieur Faustin. Pourquoi notre journaliste emerite ne s'addresse-t-il pas directement a l'individu? A+
Rédigé par: jean-jacques   le: Jeudi 14 Août 2014
Non seulement ils ne savent pas lire, mais en plus, il faudra traduire l'article ci-dessus "au trublion de juriste" qui a déclenché l'ire de ASK.
Rédigé par: Toto Felicien   le: Jeudi 14 Août 2014
Comme disent les Americains: "No comments"! Si seulement ASK écrivait plus souvent qu'est qu'il sauverait des vies en Côte D'Ivoire.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Jeudi 14 Août 2014
Je suis d'accord, d'une manière générale, on se demande si les "juristes" de Côte d'Ivoire savent lire.
Rédigé par: CHRISTIAN   le: Jeudi 14 Août 2014
EN EFFET ANDRÉ SILVER KONAN , TU AS PARFAITEMENT RAISON. VOICI UN MONSIEUR COMME FAUSTIN KOUAME QUI EST LE VRAI CRÉATEUR DE L'IVOIRITE QUI REVIENT À LA CHARGE AVEC SES PITRERIES. EN EFFET , FAUSTIN KOUAME ANCIEN DÉPUTÉ DE BONOUA A AFFIRMÉ À L'ASSEMBLÉE NATIONALE , QUE LES IVOIRIENS DU NORD SONT DES IVOIRIENS DE CIRCONSTANCE.IL REVIENT ENCORE À LA CHARGE . ÇERTAINEMENT QU'IL DOIT AVOIR TRÈS FAIM ET VEUT SE FAIRE VOIR .ET DIRE QUE ÇA S'APPELLE AUSSI AVOCAT.EN CE MOMENT , NOTRE PRÉOCCUPATION EST LA CONSTRUCTION DE LA NATION IVOIRIENNE ET NON ÉCOUTER DES CHARLATANS .