Gagnoa
La maison de Gbagbo transformée en hôtel de passe
le Patriote - Publié le: 22-07-2014 - Mise-à-jour le: 22-07-2014 - Auteur: Gervais Amany
La maison de Gbagbo transformée en hôtel de passe
 

Qui l'eut cru ? Trois ans après la chute de Laurent Gbagbo, sa vaste résidence de Mama, dans la sous-préfecture de Ouragahio, tombe déjà en ruine. Abandonnée, par sa famille biologique et politique, l'imposante demeure de l'ancien locataire du Palais présidentiel  a totalement perdu son éclat et son prestige. Assaillie par la broussaille, faute d'entretien, la maison de Gbagbo, qui s'étend sur 10ha, a même été transformée en un hôtel de passe. Oui, vous avez bien lu, elle est devenue un lieu d'escapades sexuelles.
C'est le constat que le constat que nous avons fait
hier lors de notre visite à Mama. Le plus vieux métier du monde se pratique dans la maison de l'ancien dictateur de la lagune Ebrié au vu et au su de tous. Renseignements pris, des ex-employés du détenu de la prison de Scheveningen, à La Haye, seraient  à la base de ce business. . « Les travailleurs de la cour n'arrivent plus à se nourrir parce qu'ils sont délaissés par les frères et sours  de Gbagbo depuis la chute de ce dernier. Ils n'arrivent même plus à scolariser leurs enfants. C'est donc pour cette raison qu'ils ont décidé de transformer  la résidence de leur  patron en un hôtel de passe», souffle un jeune du village, qui a requis l'anonymat, de peur de subir des représailles. Selon lui, les tarifs varient selon le luxe des chambres. « Il y a des couples qui payent souvent 2000 FCFA la nuitée. J'ai une fois passé la nuit dans la chambre de Mme Gbagbo en compagnie de ma petite amie », poursuit notre interlocuteur, avec une fierté non feinte, d'avoir partagé avec sa dulcinée la chambre conjugale de Laurent Gbagbo.
Avant d'être transformée en un lupanar, il faut savoir que  la maison de l'ancien chef d'Etat a d'abord été pillée, de fond en comble. Ses meubles d'une grande valeur ont été vendus, pour la plupart, par ses proches.  De même, les ustensiles de cuisine ont été emportés par des habitants de Mama, d'après un employé de cette résidence, tout comme  les appareils électroménagers. Seuls des tableaux d'art, qui ont été épargnés sans doute par méconnaissance de leur valeur,  sont encore accrochés au mur.  « Ce sont les parents de Gbagbo qui ont volé ses affaires et non les soldats FRCI. Je vous assure que les militaires n'ont rien pris. Il y a certains villageois qui dorment en ce moment sur des matelas de valeur qu'ils ont volé chez notre patron », témoigne un vigile de la résidence. Celui-ci  ajoute que ses collègues et lui ne croient plus au retour de leur patron. « Je pense que Laurent Gbagbo ne sortira jamais de cette prison. Vous allez me prendre pour un fou.  Mais c'est la vérité que je vous dis. (.) Je ne crois plus en son retour». Comme lui, d'autres employés l'ont compris et ils se sont lancés dans d'autres activités qui leur permettent de se prendre en charge. C'est le cas du célèbre
Bebéto qui était cité en exemple par leur patron, Laurent Gbagbo. « Cet homme mène, depuis l'avènement du nouveau pouvoir, une vie paisible et gère ses propres affaires », indique notre interlocuteur qui s'est investi dans la culture du maïs.  Manifestement, tous ceux qui se réclament au FPI de Laurent Gbagbo, se soucient peu de ses biens, ou du devenir de ses réalisations. Ce qui est à la fois curieux et troublant, à moins, ils donnent l'impression publiquement de croire en lui, alors que dans leur for intérieur, ils sont conscients que les carottes sont cuites pour le Woody de Mama et que ses chances de revenir en Côte d'Ivoire sont minces, pour ne pas dire quasi-inexistantes. Qui trompe donc les Laurent Akoun, Odette Lorougnon, Pascal Affi N'guessan et autres cadres du FPI ?
  Gervais Amany, correspondant
Rédigé par: pierre tié sohouli   le: Mercredi 7 Septembre 2016
donnez moi la signification du mot dictature et compare le temps d'exercice du pouvoir de laurent Gbagbo il n'y a pas plus humaniste que lui c'est son destin et il sortira victorieux decette épreuve.Dieu seul sait ce qui adviendra les biens materiels on peut le retrouverà tout moment le temps est un autre nom deDieu comme lui même le disait . Que Dieu nous aident.
Rédigé par: N'DRAMAN Djedou   le: Lundi 29 Août 2016
Ne soyons pas pessimistes et des victimes résignés. En analysant la vie de M. Laurent GBAGBO, on se rend compte que celui-ci triomphe toujours des situations les plus difficiles. C'est un personnage énigmatique dont le sort est tributaire de la volonté de DIEU, notre Créateur. Il renaît toujours grandi des gouffres et des tortures de la vie. Donc la survie de sa résidence, un bien matériel, n'est pas à l'ordre du jour pour l'instant! Car elle sera plus reluisante qu'hier après sa libération par la CPI. Et je confirme qu'il sera dédommagé sur tous les angles du prisme existentiel. C'est le débat actuel! Wait and see! Nous prions DIEU pour nous permettre de vivre encore longtemps pour le vénérer plus à partir de la victoire qu'il a octroyée à GBAGBO. Ne regardons pas du côté des hommes, mais plutôt celui de DIEU TOUT-TOUT PUISSANT!
Rédigé par: coul   le: Jeudi 28 Juillet 2016
MAIS MALGRE TOUT OUATTARA DEVAIT PROTEGER PUISQUE LA VIE EST UNE ROTATION
Rédigé par: coulibaly abdoul   le: Mercredi 9 Mars 2016
Vous avez dire ancien DICTATEUR mon oil gauche, c est plutôt un président exemplaire cessez de vous moquez de lui c est en effet normal plus qu il est très loin du pays et ses partisans sont poursuivit ici en cote d ivoire comme partout mais je le sais et j ai la foi qu il reviendra parce que nous avons besoin de lui l Afrique a besoin d un homme comme lui. Lorsque la vérité éclateras tous le monde se souviendras de lui. LE COMBAT CONTINUE
Rédigé par: azerty   le: Mercredi 27 Janvier 2016
merci Abou Touré
Rédigé par: Kaset   le: Mardi 29 Décembre 2015
Merci
Rédigé par: kokobe   le: Mardi 27 Octobre 2015
On l'appelle garcon, garcon le woody. c etait une erreur de l'histoire. Le pays a besoin de travailleurs et non des gens pour amuser la galerie. En opposant historique on voulait voir comment il allait s'en sortir avec la rebellion. Et d'ailleurs cette rebellion n est pas la premiere. Les betes ont fait rebellion contre Houphouet en 1970, les agni ont en ont fait en 1963. Que gbagbo ne soit pas etonné. Ca n'arrive pas qu'aux autres. Et d'ailleurs la creation du fpi prend sa source depuis la rebellion sanglante de betes. En 2000 au soir de son election, ils demandaient à ses parents d essuyer leurs larmes une maniere d'epouser la cause de la rebellion de ses parents qu il est venuc venger.
Rédigé par: sam osaka   le: Mercredi 21 Octobre 2015
ancien Dictateur? lol mon peuple périt par manque de connaissance...Comment libérer un esclave qui n'a pas conscience qu'il l'est? Est ce dans sa demeure qu'on a retrouvé 6 milliards de francs cfa en liquide?lol le karma ne ment jamais
Rédigé par: orange   le: Dimanche 27 Juillet 2014
on ne sait meme plus quel journal qui dit vrai,on ne comprend rien du tout, se n est deja pas normal que cette residence soit un passe, on ne devrait pas sauter de joie, ce n est pas une bonne nouvelle,du tout, on a rien a gagner, on a dit qu on doit se pardonner,on a dit qu on doit se reconcillier, surtout que le PRESIDENT GBAGBO est en prison loin du pays,jai donner mon point de vue, je vous en supplie ne m insulter pas, c est juste mon point de vue, meme si vous n etes pas d accord avec moi, ne m insulter pas svp,on peut ne pas etre d accord, sinon sa ne donne pas le courage de continuer a debattre sur le forum,merci a tous.
Rédigé par: Mamadou OUATTARA   le: Jeudi 24 Juillet 2014
Nous sommes de votre avis, car votre analyse est pertinente.
Rédigé par: Malick Deme   le: Mercredi 23 Juillet 2014
Le sujet de l'article n'honore pas le journal. Que des quidams paient les vigiles pour y passer la nuit est possible. La Maison Blanche fait de même avec les généreux donateurs politiques. Pas que j'ai pratiqué l'une ou l'autre de ces ambiances!
Rédigé par: chient mechant   le: Mercredi 23 Juillet 2014
parceque qd koudou etait la c'etait quoi cette residence?
Rédigé par: philippe   le: Mercredi 23 Juillet 2014
ah les noirs,toujour idiots.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mercredi 23 Juillet 2014
Comme "assandré Koko", je veux bien croire effectivement que cette affirmation soit quelque peu outrancière car je doute moi aussi qu'il y ait une clientèle suffisante dans un village du centre-ouest pour que l'affaire prospère comme un maquis de la rue Princesse d'autrefois. D'ailleurs, les prix indiqués dans l'article sont assez ridicules, sauf s'il s'agissait d'une "maison de passe" totalement sordide (une paillote en feuilles de cocotier sur la plage c'est beaucoup plus cher et ça n'a pas de WC en marbre !). En revanche, ce que je veux bien croire, c'est - que la maison ait été saccagée et vidée de son mobilier et de ses principaux équipements. Peut-être même de ses ampoules électriques et autres petite gadgets, si on se réfère à ce qui se passe dans les parties communes des immeubles collectifs d'Abidjan, où il vaut mieux avoir une lampe de poche pour gravir les escaliers une fois la nuit tombée. - que le personnel accepte, moyennant un petit jeton, d'y laisser pénétrer;, voire séjourner quelques temps, des gens qui n'ont normalement rien à y faire. Pour dépanner, ou pour la curiosité ou le simple plaisir. - que le personnel (on se demande pourquoi il est toujours là après plus de 3 ans d'"indisponibilité" du maître des lieux) se rémunère comme il peut en monnayant certaines prestations offertes par la maison. - qu'en l'absence de surveillance, il y règne l'anarchie la plus totale et que chacun y fait ce qu'il veut. - que le rédacteur de l'article ait largement exagéré, voire "bidonné" ce qu'il a écrit. Quoi qu'il en soit, il ne faut pas perdre de vue que cette maison a été construite avec les moyens de l'Etat ivoirien (détournés par les Gbagbo et consorts), donc avec l'argent du contribuable, des planteurs de café-cacao et de tous les contributeurs du budget. Donc elle appartient virtuellement à l'Etat, c'est à dire à tous les ivoiriens. Laisser se dégrader une telle maison (dont on peut s'interroger sur la place qu'elle a vraiment dans un village aussi reculé), c'est laisser pourrir le patrimoine de chacun. Il n'est sans doute pas nécessaire de faire de Mama un nouveau Yamoussoukro, mais peut-être de réfléchir à une manière de valoriser cette propriété (de préférence autrement qu'en en faisant un musée à la gloire de son commanditaire !)
Rédigé par: assandrè KOKO   le: Mercredi 23 Juillet 2014
je partage ce vision, du moins cette analyse d'André Silver Konan sur Facebook. "Permettez-moi de douter sérieusement de cette information...Rien que par le bon sens, la maison de Gbagbo ne peut pas être devenue un hôtel de passe. Pour une raison simple: Mama n'est pas une ville, mais encore un village et à moins que ma connaissance de la Côte d'Ivoire soit désormais décalée, il n'y a pas d'hôtel de passe dans nos villages, parce qu'il n'y a pas de client étant donné que tout le monde se connaît. ?#?JournalismeFiction "
Rédigé par: Guéye   le: Mercredi 23 Juillet 2014
C'vraiment indignation totale de voir le domicile du encien president dans cette etat .l'actuel devrait faire quelque chose pour cette famille.
Rédigé par: tadjan fomeyo francois   le: Mercredi 23 Juillet 2014
les hommes la nation continue.bagbo a failli la il paye le pris.
Rédigé par: le citoyen   le: Mercredi 23 Juillet 2014
Je d'avis avec vous mr TOURE. Si cette belle demeure est étatique, il n'y a aucune raison de la délaisser dans les mains des noctambules.
Rédigé par: KOKOBLIKO   le: Mercredi 23 Juillet 2014
sincèrement, voyons de près les biens du vieux qui sont des monuments, et protégeons les au mieux. Cette maison du vieux doit très rapidement être réhabilitée et servir de lieu de visite touristique pour nous. Merci
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mercredi 23 Juillet 2014
Et comme il se doit, "Notre Voie" crie que c'est faut et annonce qu'elle porte plainte. Tout ça c'est vraiment très puéril.
Rédigé par: Ousséni Idrissou   le: Mercredi 23 Juillet 2014
Au-delà de tout il est un ancien président victime de la justice des vainqueurs. Ses biens doivent surveillés sinon l'Etat se verra accusé de pillage des biens de Mr Gbagbo.
Rédigé par: Abou Touré   le: Mardi 22 Juillet 2014
On peut dire que l'état de la résidence de Gbagbo est normal et ne surprendrait personne. Il est loin du pays, au prise avec la CPI. Les autres se débattent pour survivre et faire exister leur parti. Mais ce que je ne comprends pas, c'est la première résidence d'État du Président Houphouët Boigny. Cette résidence a été par la suite habitée par le Président Henri Konan Bédié, en tant que Président de la République de 1993 à 1999. Mais avant, il y habitait en tant que Président de l'Assemblée Nationale. Aujourd'hui cette belle résidence officielle est devenue un champ de manioc, d'igname et de maïs au cour de Cocody. Elle aurait pu être réhabilitée pour y loger des hôtes de marque. Inutile de vous moquer de Gbagbo, enlevons la super-grosse poutre qui crève nos yeux. Les Houphouëtistes sont au pouvoir, tout le monde connaît cette résidence, mais on ferme les yeux. Alors cessez de vous moquer de celui qui a d'autres problèmes à résoudre mieux qu'une maison qu'il ne reverra pas de sitôt. Ne tirez pas sur le corbillard