Le choix en politique n'est pas entre le bien et le mal, mais entre le préférable et le détestable. ( Raymond Aron)
|
|
Email alertes
|
|
publicite
|
Affi a raison
Quelle Côte d'Ivoire avait-il laissée avant son incarcération ?
Article publié le: 11 Septembre 2013 - Auteur: Venance Konan - Source: Venance Konan
Au moment de reprendre son fauteuil de président du FPI, Pascal Affi Nguessan a donné son point de vue sur l'évolution de notre pays. Il a notamment dit qu'il ne reconnaissait plus la Côte d'Ivoire. Il faut dire qu'Affi venait de passer quelques deux ans en détention dans le nord de la Côte d'Ivoire. L'image qu'il avait de la Côte d'Ivoire était celle qu'il avait lorsqu'on l'appréhendait à la fin de notre crise électorale. Et nous ne pouvons que comprendre Affi N'guessan et lui donner raison lorsqu'il dit qu'il ne reconnait plus son pays après deux ans. Quelle Côte d'Ivoire avait-il laissée avant son incarcération ? Une Côte d'Ivoire où chacun cherchait à découper son voisin, où la vie humaine n'avait aucune valeur, où les ordures s'étalaient partout, où toutes les rues étaient impraticables, où le carrefour de l'Indénié était inondé à moindre ondée, où la lagune Ebrié était en train de pourrir dans l'indifférence totale des autorités. Prenons le Plateau, le quartier des affaires de notre capitale économique. En plein centre de ce quartier que l'on voulait de luxe, des jeunes désouvrés avaient créé ce qu'ils appelaient la Sorbonne qui n'était rien d'autre qu'une école de la haine, du vice et de tous les trafics. On y trouvait des personnes qui venaient inciter les Ivoiriens à se détester les uns les autres, et surtout à détester tous ceux qui étaient considérés comme des étrangers. On y trouvait aussi des vendeurs de médicaments qui envoyaient plus sûrement leurs consommateurs à la morgue que des poisons, des films pornographiques étalés aux yeux de tout le monde, et surtout des mineurs, des CD piratés. Lorsque cet endroit a été fermé, on a même trouvé des corps enfouis dans le sol. Il est normal qu'Affi ne se retrouve plus lorsqu'il se rend au Plateau.
Il ne peut pas non plus reconnaître Abidjan puisque lorsqu'il partait pour le nord, il n'y avait pas ces échangeurs sur le boulevard Giscard d'Estaing et à la Riviera 2, et il n'y avait pas ce pont qui s'avance majestueusement sur la lagune. Lorsqu'ils étaient au pouvoir, ils avaient abandonné la construction de ce troisième pont pour nous en proposer un quatrième qui devait voir le jour avant le troisième. Souvenez-vous. Laurent Gbagbo nous avait présenté la maquette de que lui-même avait appelé le quatrième pont, qui devait relier l'île Boulay à Yopougon, qui devait porter son nom, et qui est resté à l'état virtuel. C'est après avoir présenté la maquette de ce quatrième pont qu'il a donné des instructions pour que l'on cherche les moyens de construire le troisième. Plus tard, il a déclaré qu'il n'en voyait plus l'utilité de ce pont. Ce fameux troisième pont est en construction. Normal qu'Affi ne se retrouve plus dans Abidjan. Tout comme il ne saurait reconnaître l'université de Cocody, puisqu'en leur temps, elle était le repère des bandits de grands chemins que l'on appelait les Féscistes, qui y assassinaient et violaient leurs camarades d'université. On a rénové cette université, ainsi que celles d'Abobo-Adjamé, de Bouaké, de Korhogo, de Daloa.
Affi N'guessan ne saurait reconnaître la Côte d'Ivoire. Parce qu'elle est au travail depuis deux ans. Et c'est à ce travail que nous vous invitons, M. Affi. La Côte d'Ivoire ne saurait s'éterniser dans les accusations réciproques, dans les anathèmes et dans les haines. Tournons la page, M. Affi, et regardons ensemble l'avenir. Lui seul compte. Pour notre pays, pour nos enfants. De nombreux chantiers sont ouverts, dans lesquels vous et vos amis avez votre place. Beaucoup de choses ont été faites en deux ans, mais il en reste encore plus à faire. Nous avons à mettre notre jeunesse au travail, à lui inculquer de nouvelles valeurs, notamment le goût de l'effort, à la faire rêver de nouveau, à lui apprendre à aimer son pays et son prochain. Nous avons beaucoup de travail à faire, M. Affi. Travail qui vous incombe aussi, vous, en tant qu'Ivoirien, et en tant qu'homme politique. Les Ivoiriens sont fatigués des guerres, des querelles, de la violence sous toutes ses formes, des hommes politiques qui se regardent en ennemis. Chacun des trois grands partis politiques qui occupent la scène nationale que sont le PDCI, le RDR et le FPI a eu son temps de grâce et son temps de disgrâce. Chacun à son tour a régné, a perdu le pouvoir, a connu la prison, l'exil, la souffrance. Disons-nous que le cycle est bouclé. Faisons tout pour que le cycle soit définitivement bouclé, et qu'ensemble, nous nous donnions la main pour reconstruire notre pays.
Venance Konan
Les réactions
 
Tagro Ange  a écrit
24 Septembre 2013 03:14:43
Affio! dort seulement, nous on avance hein!est ce que les routes que tu pratiques pour aller dans tes campagnes la était comme ça à votre temps? c est pas de ta faute c est la prison qui te rend aveugle.Peux tu aller te faire consulter par ton ophtalmologue avant de venir parler? FAIS le maintenant.Il n est pas encore tard.
 
Tagro Ange  a écrit
24 Septembre 2013 03:14:36
Affio! dort seulement, nous on avance hein!est ce que les routes que tu pratiques pour aller dans tes campagnes la était comme ça à votre temps? c est pas de ta faute c est la prison qui te rend aveugle.Peux tu aller te faire consulter par ton ophtalmologue avant de venir parler? FAIS le maintenant.Il n est pas encore tard.
 
Jsk  a écrit
21 Septembre 2013 05:15:54
merci à toi mr Venance Konan de reveiller affi n'guessan car la maladie qu'il a est très grave (la perte de memoire);donc voici un monsieur qui voit le beau et s'en offusque. Tout cela parce qu'il ne voit plus le Rav4 circulées; et que dire alors que lui croupissait en prison son fils faisait le boucan à Paris avec l'argent volé pendant les dix ans de mensonges et d'égoisme qu'ils nous ont fait boire.
Il est nostalgique de l'époque REFONDATION liée à la DESTRUCTION morale des IVOIRIENS
 
Woue@yahoo.fr  a écrit
19 Septembre 2013 12:47:41
Affi est vraiment libéré, il n'a plus la guenon Simone pour lui infliger des giffles.
 
Fognon  a écrit
16 Septembre 2013 06:11:34
Voila ce qu'il faut faire: il faut faire des copies de la declaration d'Affi sur cd et bandes magnetiques et les distribuer sur toute l'etendue du territoire. Aussi, il faut diffuser cette meme declaration sur toutes les stations de radio privees sur l'ensemble du territoire. Cela lui fera du bien lui, cet Affi. Son message sera entendu partout et tout le monde jugera. A+
 
Yanez Bebelle  a écrit
12 Septembre 2013 07:10:18
Cet individu d Affi etait ,est et sera toujours un element mal intentionné. Il faut le suivre de pres. Merci Venance.
 
Vazoumana  a écrit
12 Septembre 2013 07:57:22
merci à vous M venance bâtisseur d'une cote d'ivoire émergente à la place de submergence des maquettes sans fondations on se connait..........
 
Vazoumana  a écrit
12 Septembre 2013 07:47:57
M AFFI A RAISON IL A CONSTRUIT UNE REPUBLIQUE DE MAQUETTES ET OUATTARA LES REALISENT QUI DIT MIEUX ? LAISSEZ NOUS AVANCER ....M AFFI
 
Zeus  a écrit
12 Septembre 2013 05:25:28
affi a raison . c'est seulement en ci qu'on voit en liberte quelq'un qui a une responsabilite directe dans la mort de 3000 personnes.
 
Jean-jacques  a écrit
11 Septembre 2013 03:28:30
A en croire les vingt six mois passés à l'ombre dans le septentrion n'ont visiblement pas calmé les vélleités offensives de notre Don quichotte national qui repart dans ses déclarations haineuses et clanique qui l'ont conduit en détention dans le nord du pays pour le calmer.

Mais apparemment le bougre n'a pas retenu la leçon,sauf qu'il oublie la liberté provisoire dont il jouit l'astreint à un devoir de réserve pour la simple et bonne raison qu'il n'est pas jugé et "tout ce qu'il pourra dire peut ètre retenu contre lui" pour reprendre la phrase culte des séries américaines quand le shériff vient arrèter le méchant.

Pascal Affi N'guessan ne doit pas perdre de vue qu'il n'est que sursitaire s'il continue ses sorties primesautières et enflammées au kérosène de la haine et de la violence des mots
contre la quiétude des ivoiriens il va rapidement retourner à Bouna et avec la recommandation d'ètre fouetté Par MOUROU chaque matin pour le casser physiquement et moralement.
 
Soki  a écrit
11 Septembre 2013 02:28:19
Je voudrais d'une part parler du cas Gbi de Fer.C'est vrai, ce Monsieur cherche a se rendre celebre en s'attaquant souvent de facon gracieuse a Bedié et au pr. Sa profession a des deonthologies et il doit le savoir meme si ses citiques sont parfois appreciés
D'autre part, Affi et sa Clique ont raison car les conseillers politique du Pr manquent de lisibilité et j'ai peur que ces conseillers ne soient á l'image de ceux dÁlpha Conté en Guinée. Ecoutez messieurs svp les cris ou remarques de la base.
 
Zokou  a écrit
11 Septembre 2013 12:57:46
En Cote d'ivoire nous avons un tres mauvais systeme politique qui ne permet pas le developpement du pays. Tout le pouvoir dans la main du presient de la republique, il n'est pas superman pour travailller et penser le developpement des differents region de la Cote d'ivoire. La politique de decentration qui a vue la naissance de commune a montre la faiblesse et l'inefficacite de cette politique. les communes ayant peu de ressources propes pour se developer. Elles demeurent toujours a atttendre le financement publiques don't 80% permet de payer les salaires des agents communaux et 20% pour les fournisseurs et 0% pour les investissemts.Dans cette politique de decentralization il faut mettre plutot l'accent sur le developpement des villes avec a sa tete un maire. Les villes ont plus de moyen pour se developer et developer les communes. En lieu et place des maires, nous devons avoir des conseillers communaux a la tete des commues qui seront des representant des communes aux niveaux du conseils municipals de la ville. Il faut suprimer le corps des prefets et sous-prefets qui est la continuite de l'administration colonial, une bureaucratie unitile. Aussi je suggere a la tete de nos regions des gouverneurs elus et qui presidera le conseil des regions qui droit etre composes des maires des differents villes qui composent la region. Dans cette nouvelle politique de decentralisation, il faut au mximum eviter la bureaucratie unitile car le mximum de resssource proper des regions doit aller dans l'equipement et l'investissement.Le gouverneur de region doit controller son impot, son tresor, sa police, sa gendarmerie.l'Armee est l'exclusivite de l'Etat.Le gouverneur de region doit pouvoir nommer aux differents postes civiles.
Voila brievement le nouveau systeme politique que je suggere a mon pays la Cote d;ivoire si est veut amorcer son developpement. La Cote d'ivoire ce n'est pas Abidjan.
 
M Toure  a écrit
11 Septembre 2013 09:50:13
Merci mr venance konan de rafraichir la memoire de ce monsieur. pour moi ils doivent etre juger ses soit disant dirigeant du fpi. puisqu,ils ons semer la haine entre les gens.meme s,ils ne seront pas juger.ils payerot un jour face a dieu.
 
Digbeu  a écrit
11 Septembre 2013 09:18:00
pourquoi lorsque l'humouriste gbi de fer profite de son statut pour attaquer le pr et personne ne dit mot? a chaque fois qu'il prend la parole c'est pour insulter de façon intelligente le pr, en tout cas il faudrait lui faire une mise en garde car trop c'est trop!
 
Philippe  a écrit
11 Septembre 2013 08:04:06
Peut etre ce dernier ne se rappelle plus, où il prend les ivoiriens comme des indigènes: Plus de dix ans la Cote d'Ivoire etait inscrite dans le livre noir des pays les plus dangereux, non recommandés pour le tourisme. Abidjan y compris toutes les villes etaient des decharges à ciel ouvert. Un chef d'Etat n'utilise pas un parlement comme un depot d'armes. Mr N'geussan vs ne pouvez pas ns dire que la cote d'ivoire de Gb etait la meilleure ( developpement economique , securité, democratie ). Je voudrais rappeler à cet homme qu'un chef d'etat dont le pays est en crise economique, pour convaincre les autres à investir dans son pays , doit aller vers eux non l'inverse; donc le president Ouattara fait bien à parcourir ce chemin !!!!!!!
 
Palletuvier  a écrit
11 Septembre 2013 07:24:08
Il ny'a pas qu'au circle qu'on trouve des bouffons de cette espèce...
Avançons et surtout ne commettons pas les mêmes erreurs qui nous ont fait réculer de 30 ans...Merci Venance pour cette belle analyse...Mais surtout pour devoir de vérité, utilises cher grand frère ta plume majestueuse pour dénoncer aussi les turpitudes actulles de nos dirigeants...cela les aiderait beaucoup.. Sans haine ni rancoeur, vive la Côte d'Ivoire Emergente..Nous y croyons et travaillons pour!
 
Ami  a écrit
11 Septembre 2013 07:19:38
Merci VENANCE KONAN pourvu qu'il comprenne et entende je rigole en regardant cette vidéo ALLASSANCE ne sera jamais Président nous avons bouché la route jamais franchement ridicule ce Monsieur c'est des gens qui ont gouverné ce pays par accident on a vu les dégâts Mr AFFI Mr OUATTARA est Président alors la route est débouchée? Pour ton info les ivoiriens aspirent à la paix parce que trop de sang a coulé par votre faute, les ivoiriens veulent du travail et de vivre ensemble qu'on étranger ou pas le monde s'ouvre nous on est en Europe on vit avec des Français et des maris Français Mr AFFI prône la paix vous avez 60 ans c'est l'âge de la sagesse.