Mais si l'on ne peut pardonner, cela ne vaut pas la peine de vaincre(Victor Hugo)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Libre Opinion
Le RDR est pris au piège de la vengeance.
Article publié le: 30 Août 2012 - Auteur: Claudine Glao - Source: Lebanco.net
L'envie de se venger des opposants à son régime est une aubaine pour le FPI, qui profite pour montrer les faiblesses d'Alassane Ouattara. Que ce soit sur le plan politique, de la justice ou de la réconciliation, les Ivoiriens son convaincus que Alassane Ouattara veut se venger. A la lumière des arrestations spectaculaires et anachroniques de ces derniers jours-ci, ils ont bien compris que le RDR veut montrer les muscles. Or cette vagues d'arrestations d'opposants est en train de montrer aux yeux du monde le vrai visage d'Alassane Ouattara. À peine un an au pouvoir, le président Alassane Ouattara montre qu'il est incapable de dialoguer avec son opposition et de faire de la réconciliation la réussite de son premier mandat, ce qui dévoile le manque d'expérience et de maturité du RDR!
Il est vraiment décevant de voir la régression de la politique du RDR, faite uniquement d'arrestations d'opposants. Ce déclin du RDR se vérifie dans sa politique sécuritaire, à la Ahmed Bakayoko , devenu lui-même chasseur de tête des leaders du FPI. L'actuelle politique sécuritaire du RDR est l'illustration parfaite de la politique répressive, dérisoire et à effet d'annonce d'Alassane Ouattara. La gravité de cette politique répressive est négative dans l'état d'esprit des Ivoiriens, qui comprend que le RDR n'a plus rien à leur proposer. C'est dommage que Alassane Ouattara mobilise toutes les ressources et les énergies du pays pour une politique répressive, délaissant la voie de la réconciliation qui passerait par offrir un vrai statut aux opposants.

Constater que le RDR ne sait vraiment pas ce qui est bon pour la Cote d'Ivoire, en dit long sur la légèreté des arrestations de ces jours-ci des leaders du FPI. En réalité, Ahmed Bakayoko, le ministre matador, du RDR est en train de montrer les failles de la politique du régime Ouattara, qui pourrait dégénérer en règlement de compte. Du coup, les Ivoiriens se disent, c'est la même chose que faisait Gbagbo Laurent, sa politique n'a pas vraiment été abandonnée par le gouvernement RDR, qui est en train d'appliquer systématiquement la politique du FRONT REPUBLICAIN dont faisait parti Alassane Ouattara.
Claudine Glao
Les réactions
 
Amourdupays  a écrit
31 Août 2012 04:49:11
suite
Je sais que les passionnés ne m'écouteront pas. Mais ce pays nous appartient à tous, et nous sommes tous préoccupés pour la paix dans notre pays. C'est pour cela qu'il faut éviter la langue de bois. Si cette vérité peut nous sauver DIEU merci.
Pour rappel : La rébellion de 2002 et la farouche opposition des partis politiques avait obligé Gbagbo et le FPI à durcir leur pouvoir et à poser les actes abominables sous le regard des observateurs de la Communauté internationale. Gbagbo s'est ainsi transformé en un véritable dictateur sanguinaire, sans s'en rendre compte lui-même, car il estimait légitimes ses actes qui devraient sauver son pays. Mais son interprétation était différente de celles de l'opposition et de la Communauté internationale. Voici comment le démocrate est devenu dictateur, en partageant son séjour avec son ami Charles Taylor. Un dictateur, ça peut se fabriquer, dès lors qu'on a un peu de prédisposition. C'est ce que le Président Bédié a su éviter à temps.
 
Amourdupays  a écrit
31 Août 2012 04:48:31
C'est vraiment dommage pour notre pays. Ne voyez-vous pas que le FPI est en passe d'atteindre ses objectifs ? Ne voyez-vous pas que vous faites bien le jeu du FPI. Selon ce que nous entendons, à ce rythme là, le RDR risque de vite rattraper le FPI dans sa barbarie qui a valu à son maître de séjourner à la Haye actuellement.
Vous savez quand on se bat contre quelqu'un qui est déjà couché au sol, on a plus de risque de se retrouver par terre comme lui. Dans ce nouveau siècle mondialisé, il n'y a rien de plus fragile que le pouvoir, face à toutes sortes d'attaques, d'où qu'elles viennent. Mêmes les grandes puissances n'échappent pas à cette réalité. Le surarmement ne suffit pas. La puissance des chefs de guerre n'y suffiront pas. La hargne et la haine des militants du RDR n'y suffiront pas non plus.
Le FPI est conscient qu'il ne pourra pas reprendre de si tôt le pouvoir. Cependant les refondateurs ont tout simplement décidé de transformer ADO en dictateur comme il en est advenu de Gbagbo. De rendre le pays incertain. Pour le faire, ils ont besoin d'être aidé, notamment par leurs adversaires que sont le RDR et l'Etat.
Le Président ADO l'avait compris, c'est pourquoi dès son élection, il a préconisé la réconciliation. Le FPI aussi a comprit le piège, c'est pourquoi ils refusent jusqu'à ce jour d'aller à la réconciliation. Leur seul objectif, c'est de pourrir le mandat d'ADO et le contraindre à abandonner le pouvoir avant terme.
La radicalisation du pouvoir est du pain béni. Ces gens là n'ont peur de rien. Ils sont habitués à la prison. Comme des "terroristes" selon Soro, la mort ne les effraie pas. Ils sont capables d'endoctriner leurs militants pour les jeter massivement en pâture, en en tuant eux-mêmes, afin de faire porter le chapeau à leurs ennemis. Guéï l'avait apprit trop tard à ses dépens.
C'est pour cela qu'il est très dangereux pour le pouvoir de les suivre dans les déclarations incendiaires, de ce genre. Car cela permet de prendre la Communauté internationale et les ONG à témoin. De surcroît Soro et son petit monde ont intérêt à faire profil bas, car ils savent qu'ils sont dans la ligne de mire de la Communauté internationale qui commence à s'agacer de leur impunité.
Militants du RDR, sécurocrates du pouvoir, si vous aimez ADO, réfléchissez bien avant de parler et d'agir. Evitez de faire le jeu du FPI, par une chasse aux sorcières à outrance. Le langage de la non violence sera plus porteur que celui de la force. Le terrain sur lequel les refondateurs vous entraînent, ils ont une longueur d'avance sur vous. Votre grand handicap, c'est l'image d'ADO qui doit être préservée à tout prix. Eux, n'ont absolument rien à perdre. Comme vous le savez celui qui n'a rien à perdre est extrêmement dangereux. Si la Rébellion a réussi son coup, c'est parce qu'elle n'avait rien à perdre. Aujourd'hui la donne a changé, le confort, les honneurs, la puissance et l'argent sont là ? Ces animateurs d'hier sont-ils prêts à risquer de perdre tout cela ? Si la Communauté internationale venait à perdre patience et à tourner le dos, aucune armée africaine, aucune amitié internationale, ne pourront vous préserver. Cette lutte risquerait de s'enliser dans le temps comme ce fut avec la Rébellion.
Je sais que les passionnés ne m'écouteront pas. Mais ce pays nous appartient à tous, et nous sommes tous préoccupés pour la paix dans notre pays. C'est pour cela qu'il faut éviter la langue de bois. Si cette vérité peut nous sauver DIEU merci.
Pour rappel : La rébellion de 2002 et la f
 
Amourdupays  a écrit
31 Août 2012 03:42:32
Suite
Je sais que les passionnés ne m'écouteront pas. Mais ce pays nous appartient à tous, et nous sommes tous préoccupés pour la paix dans notre pays. C'est pour cela qu'il faut éviter la langue de bois. Si cette vérité peut nous sauver DIEU merci.
Pour rappel : La rébellion de 2002 et la farouche opposition des partis politiques avait obligé Gbagbo et le FPI à durcir leur pouvoir et à poser les actes abominables sous le regard des observateurs de la Communauté internationale. Gbagbo s'est ainsi transformé en un véritable dictateur sanguinaire, sans s'en rendre compte lui-même, car il estimait légitimes ses actes qui devraient sauver son pays. Mais son interprétation était différente de celles de l'opposition et de la Communauté internationale. Voici comment le démocrate est devenu dictateur, en partageant son séjour avec son ami Charles Taylor. Un dictateur, ça peut se fabriquer, dès lors qu'on a un peu de prédisposition. C'est ce que le Président Bédié a su éviter à temps.
 
Mandemory  a écrit
31 Août 2012 03:41:24
Le code penal ivoirien est claire en la matiere pour ceux qui croient qu'Akoun n'a rien fait . Incitation a la revolte et insulte au chef de l'Etat. Malheureusement ADO a herite de ce code penal et n'a pas eu encore 10 ans pour le changer . Le FPI et ses defenseurs n'ont qu'a s'en prendre a eux meme.
 
Askia  a écrit
31 Août 2012 12:58:44
pour se venger il faut avoir ete victime donc ado a ete victime de ceux qui ont deterre sa maman heureusement qu il n es pas aussi cinique comme gbagbo
 
Bledja  a écrit
31 Août 2012 09:43:33
donc vous pensez qu'au nom de la réconciliation, le pouvoir va rester les bras croisés à regarder comment vous mettez à mal le pays? comment vous attaquez lachements le pays pour vos intérêts et vengeances personnels? la rébellion, ça se matte. vous chanter partout que vous voulez renverser Ouattara, libérer le pays, donc si on arrête des gens pour besoin d'enquete, ne vous plaigner pas. Ouattara a encore de quoi proposer aux ivoiriens qui l'on élu, le pays est en chantier, ouvrez les yeux et vous allez voire.
 
Adoration  a écrit
31 Août 2012 03:27:55
Selon les militants du RDR, l'arrestation des leaders du FPI est un bien pour Alassane Ouattara, mais reste insignifiant pour les Ivoiriens communs qui veulent manger! L'hypocrisie règne en grand au RDR. Il nous faut beaucoup plus d'actes que d'annonces et de déclarations. Les dégâts que le RDR est en train de causer à la Cote d'Ivoire sont nombreux! Cette injustice à l'égard des leaders du FPI est condamnable.....
 
Veriteici  a écrit
31 Août 2012 02:05:44
@Kabako prière nous dressez ici la liste des responsables de parti assasiner par Laurent Gbagbo. svp pas de liste de militant de base parce que chaque oparti a perdu des militants de base. on attends la liste des responsable RDR, PDCI assassiné par Gbagbo.
 
Kabako  a écrit
31 Août 2012 01:01:57
Gbagbo n'arretait pas ses opposants,il les tuait tout simplement et on n'en parlait plus assez.Un escadron de la mort a été créé à cet effet.Le fpi n'a aucunne considération pour la vie humaine.Le rdr n'est pas le fpi et Allassane Ouattara n'est pas Laurent Gbagbo.On ne demande pas au Fpi de demander Pardon au RDR ou à Allassane Ouattara,mais au peuple de côte d'ivoire et au monde entier.Gbagbo a tué des milliers d'ivoiriens,ses opposants:Guei Robert a été tué avec lui 17 membres de sa famille,Camara H. Dr Dacouri a connu le même sort,des charniers ont été découverts pour la prémière fois en côte d'ivoire sous gbagbo,des innocentes personnes ont été brûlées vives,des ressortissants ouest africains ont connus le même sort sous la conduite de blé goudé avec la bénédiction de gbagbo himself,des européens ont été abattus,le cas de Jean Hélène,la disparition de Guy André Kieffer,l'assassinat de deux françcais:Yves Lamblin, Frank, d'un malaisien et un béninois au Novotel.la liste est très longue.Gbagbo n'aimait pas les arrestation,il tuait.Allassane doit faire les même chose avec le Fpi c'est comme ça avec ces brutes.Nous,on est déjà prêt,pour faire la fête des 77 jours,AVEC CES ABRUTIS.
 
Koro Kemoko  a écrit
30 Août 2012 10:57:29
Certaines des reactions a cet article sont vraiment curieuses. Pour commencer, est-ce que le RDR n'a pas de raison plus que valable de HAIR le FPI? Le RDR a toutes les raisons du monde de DETESTER le FPI, mais la realite est qu'il ne le fait pas assez. Ceci parce que le chef de ce parti est l'homme au pouvoir, et il demande aux uns et aux autres, de se pardonner. La justice ivoirienne arrete des responsables politiques FPI, au moment meme ou ceux-ci, en cette periode delicate, profere des menaces de destabilisation. Si leurs appels a la revolte coincident avec des attaques meurtrieres contre les militaires qui defendent la Republique, cela me semble valoir des interrogations a la police, la gendarmerie ou la DST. Vous pouvez detester le gouvernement actuel, mais c'est malheureusement lui qui est aux affaires. En utilisant le terme SE VENGER en parlant du RDR, vous acceptez immediatement que le FPI a fait quelque chose au RDR, qui peut susciter de la vengeance. Qu'a donc fait le FPI au RDR, pour que le FPI n'arrete plus d'accuser le RDR de vouloir se venger de lui?
 
Moliere  a écrit
30 Août 2012 10:12:16
Evitez de donner des lecons a Ado et au gouvernement.le fpi est un parti violent.il faut lui opposer la violence. Feu Houpouet Boigny n'a jamais pu ramolir ces cancres du fpi par le dialogue.Les dirigeants du fpi se comportent comme des eternels enfants
.Puerils et irresponsables ils le sonts.Ils n'ont jamais aimé le pays . En dix ans de pouvoir ils n'ont rien bati .En 10 ans ce fut la course a l'enrichissement , les conquetes femines,les fetes.les etudiants et les eleves etaient devenus des miliciens armés.Combien d'opposants ont été assassinés sous gbagbo? Ils n'ont pas eu cette chance de se defendre devant une justice.les escadrons de la mort leur appliquaient la sentence supreme.Ceux qui accusent le president Ado ont-ils elever la voix du temps de gbagbo?
Douaty ,Akoun , Affi et Simone gbagbo la parraine des escadrons de la mort et les autres auront cette chance de se defendre .Cette chance que eux n'ont pas offert a Camara H, au Dr Dakoury et bien d'autres.
 
Sandokan  a écrit
30 Août 2012 04:02:53
Ahmed Bakayoko aurait été « l'homme providentiel » du régime Ouattara ? Je comprends alors pourquoi il enfile ses bottes pour arrêter les opposants Ivoiriens.
Quant à l'accusation de certains responsables du FPI, elle est compatible avec le soutien inconditionnel aux attaques contre le gouvernement. Et aussi, bizarrement, avec la complicité dans l'attaque du camp Akouédo, avec des «soldats FRCI» du même groupe que Ouattara.
Du coup, tout ce qu'a dit Ahmed Bakayoko avant d'arrêter les leaders du FPI, prend une couleur autre que l'on parle de vengeance: il serait utile de se méfier du RDR pour ces arrestation circonstance.
 
Doulo  a écrit
30 Août 2012 03:52:06
ce que je déteste cher le RDR c'est la haine du FPI et l'arrestation des leaders de l'opposition,il faudrait peut être qu'ils arrêtent de prendre les Ivoiriens pour des imbéciles et que l'on ignore que Alassane Ouattara et Ahmed Bakayoko s'amusent à arrêter les opposant, délaissant les vrais coupables qui attaquent le pays... ARRÊTEZ messieurs du RDR...
 
Keleimassa  a écrit
30 Août 2012 03:15:28
Le timing de l'arrestation de Akoum, m'a vraiment fiat croire qu'il etait lui aussi trempe dans les derrières attaques des positions des forces de securites. J'avoue que les charges retenues (offense au chef de l'etat, trouble a l'ordre public, etc), sont vraiment legeres pour arreter un leader d'opinion, pendant cette periode sensible que traverse le pays. J'ose croire que ce n'est pas la meme histoire pour Mr. Douati. Nous n'avons vraiment pas besoin de cela. Essayons d'être lucide pour ne pas tomber dans la frilosite bestiale. Nous pouvons faire mieux que ca. La reforme de la securite est necessaire et imperative.