L'homme naquit pour travailler, comme l'oiseau pour voler. ( François Rabelais)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Violences en Côte d'Ivoire : Parachever le DDR
Article publié le: 21 Août 2012 - Auteur: Ahl-Assane Rouamba - Source: lobservateur.bf
On le sait, le siège du Front populaire ivoirien (FPI), parti du précédent président ivoirien, Laurent Koudou Gbagbo, a été, samedi passé, l'objet d'une attaque, qui a fait trois blessés légers et provoqué un regain de tension ; ces évènements sont survenus après deux semaines lors desquelles les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), l'armée nationale, ont subi des assauts en série à Abidjan, dans ses environs et dans l'Ouest, à l'occasion desquels elles ont perdu dix hommes : ainsi, jeudi à Dabou à environ 50 km à l'ouest d'Abidjan, des assaillants avaient ciblé le camp FRCI, les bases de la police ainsi que de la gendarmerie, tuant trois civils et ouvrant les portes de la prison, d'où s'étaient évadés des dizaines de détenus.

Si le gouvernement, avant même le début du commencement de l'entrée en matière d'enquête, en avait accusé des miliciens et militaires pro-Gbagbo, voilà qu'à leur tour, dans les mêmes circonstances de vengeance et de revanche plus d'un an après la fin de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011, environ 3 000 morts, les partisans du parti désormais au pouvoir depuis sont mis en cause dans l'attaque de samedi par leurs corevanchards d'en face, notamment du FPI : les assaillants «sont des pro-Ouattara, on les connaît, il y en a que nous avons reconnus», a déclaré le secrétaire général du parti, Laurent Akoun ; «tout le monde est dans la terreur», a-t-il assuré, parce que depuis le renversement de la vapeur, en retour de leurs amabilités envers leurs adversaires/ennemis d'alors, ils subissent le retour de la manivelle ? Toujours est-il que, tout comme eux avaient jusque-là rejeté les accusations portées à leur encontre, le RDR a déclaré : «On n'a pas encore mené des investigations. Tant que nous ne connaissons pas les résultats de l'enquête, tout ce que M. Laurent Akoun est en train de dire, ce sont des mensonges», a martelé Joël N'Guessan, porte-parole du RDR, qui n'a, par ailleurs, pas exclu que l'attaque ait été un «montage» du FPI pour passer pour une «victime». Ah bon ! Attendiez-vous les résultats d'une quelconque enquête pour accuser en bonne et due forme le FPI des agressions armées contre vous ? Accusiez-vous aussi le camp d'en face pour passer pour «victime» ?

Voilà que, comme si l'attaque, samedi, du siège du Front populaire ivoirien ne suffisait pas, le siège du Groupe cyclone, qui édite Le Temps, proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, et deux autres journaux, a subi une offensive de la part de six hommes en civil, qui aurait tabassé le vigile, incendié une salle du rez-de-chaussée et tenté de mettre le feu à deux autres, selon un photographe de l'AFP ; du matériel informatique aurait été dérobé aussi, a dit Yacouba Gbané, directeur de publication du journal Le Temps, qui a ajouté ceci : «Il faut qu'on arrête de mettre à mal la liberté de la presse, la sécurité doit être pour tout le monde», c'est-à-dire comme quand vous étiez aux affaires ?

Ce qu'aucun de vous ne dit, c'est que votre démobilisation, désarmement, réinsertion, DDR, a été arrêté avant terme, laissant à leur sort avec armes et paquetage sur le bas-côté de la résolution de la crise postélectorale des milliers de combattants frustrés des deux camps qui, ne sachant plus à quelle armée ou à quel projet de reconversion se vouer, usent et abusent du mousquet pour se faire entendre, voire faire entendre raison à qui de droit.

Comme quoi, tel que l'a dit le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Vincent Floreani, «le désarmement et la réforme des secteurs de la sécurité doivent plus que jamais être une priorité, tout comme la poursuite du processus de réconciliation nationale et la lutte contre l'impunité».



Ahl-Assane Rouamba
Les réactions
 
Bi Michel  a écrit
21 Août 2012 07:23:18
je ne comprend pas certaines positions. vous pensez que quelqu'un qui veut renverser un pouvoir va venir déposer son arme ? vous pensez que les coupeurs de routes vont venir déposer les armes? que les bandits vont venir dépioser les armes. j'ai l'impression que les journalistes soit ils manquent de logique et de bon sens soit ils sont de mauvaise fois. ce n'est pas le DDR qui est la source de ces événements. en fait certain espèrent que tous les partisants de ouattara déposent les armes et ainsi eux seuls seront armés pour mener l'offensive. c'est malin mais il faut encore reflechir car c'est petit