L'amitié, c'est gérer les affinités. L'amour, c'est concilier les différences.
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Coup de gueule !!! Etats-Unis d'Afrique : A quand la concrétisation ?
Article publié le: 14 Mars 2012 - Auteur: CHRISTOPHE KONE - Source: Le Flambeau
Après plus d'un demi-siècle de souveraineté, les Etats africains ont toujours manifesté leur volonté d'unir le continent. Mais ce souhait a du mal à se réaliser. Du coup, les Africains du Nord, ceux de l'Est, ceux du Centre, ceux du Sud à l'exception près de ceux de l'Ouest ne peuvent pas circuler librement dans leur sous région.

Au début c'était l'Union africaine, ensuite le Panafricanisme, aujourd'hui c'est les Etats-Unis d'Afrique. Depuis lors, on constate que tout cela n'est que velléité. Ainsi au Nord, un Egyptien peine à circuler en Algérie. En Afrique australe, un Mozambicain ne peut pas se déplacer sans crainte en Afrique du Sud sans titre de séjour. Le Camerounais se sent étranger lorsqu'il séjourne au Gabon bien qu'ils soient tous du Centre. A l'Est, le Djiboutien se doit de présenter un papier officiel s'il ne veut pas être inquiété au Kenya par les forces de l'ordre. Chez les Africains de l'Ouest, l'Unité africaine est moins velléitaire : là, un Ivoirien peut se comporter au Mali comme s'il se trouvait chez lui. Il est de même pour un Togolais qui se trouve au Benin. Un Guinéen peut ainsi exercer librement une profession au Burkina Faso. Cependant, on voit des Sud-africains manifester sous prétexte que des Zambiens s'emparent de leurs emplois.

Il est moins choquant de voir un sans papier Ghanéen incarcéré en Angleterre que de voir un Malien dans les mêmes conditions en Lybie. De même, il est beaucoup plus frustrant qu'un Ivoirien soit maltraité en Guinée-Equatoriale qu'un Togolais détenu illégalement en France.

Tant que nos dirigeants n'accepteront pas de céder le pouvoir, tant qu'ils céderont aux promesses et propositions corrompues venant de l'Occident, notre continent ne verra jamais son rêve se réaliser.

CHRISTOPHE KONE
Les réactions
 
Omiata  a écrit
14 Mars 2012 08:47:38
C''est vrai qu'en Afrique de l'Ouest la libre circulation des personnes et des biens est en avance que dans les autres regions du continent, mais il reste a suprimer les faux frais aux frontieres pour ceux detenant des papiers en regle.
Mieux il est temps de disposer d'une monnaie commune dans cette zone afin de faciliter encore mieux l'integration.
Africains de l'ouest, peux mieux faire.
Tant que les politiciens africains vivront de la politique, ce n'est pas demain ni dans dans 100 ans que nous reussirons les Etats-Unis d'Afrique car les gens ne renonceront pas a leurs privileges dans nos micro=etats malgre que nous savons tous que ceux-ci ne sont pas viables economiquement.
Quant a toi le Forestier, il est de comprendre que nous devons oublier les europeens avec leurs demons si nous voulons aller de l'avant. Alors epargne nous ce genre de comparaison car nous africains, nous pouvons faire en quelques decennies ce que les europeens ont mis des siecles pour realiser. Il nous faudra de la volonte et surtout du pragmatisme.
Les Etas-Unis d'Afrique sont une necessite imperieuse pour la survie de l'Afrique, mais ceux qui vont le resliser ne sont peut-etre pas encore nes car de nos jours, nous avons une conscience nationale (de nos micro-etats) qu'une conscience sous regionale encore moins continentale.
Les dirigents africains actuels en sont tout simpelement INCAPABLES
 
Forestier De Lahou  a écrit
14 Mars 2012 04:55:08
Après plusieurs millémaires de souveraineté, les pays Européens n'ont toujours pas formé les Etats-Unis d'Europe. Plus fort encore, après plus de 60 ans d'"union", chacun est en train de défaire ce qui a été laborieusement construit: Sarkozy veut détruire Schengen, Hollande veut renégocier le pacte de stabilité, Merkel refuse la solidarité dans l'Euro, etc.
Pourquoi croyez-vous que les pays africains arriveraient à créer de véritables Etats-Unis en à peine 50 ans ? Pour les mêmes raisons que celles qui désunissent l'Europe. Il ne faut pas y voir la main de l'Occident (façon "panafricaniste" de pacotille), simplement l'effet des nationalismes de mauvais aloi et de l'individualisme des politiciens. C'est aussi l'effet néfaste de certains cultures ou traditions qui craignent de perdre leur indépendance au sein d'une entité politique globale.
La Cedeao semble focntionner à peu près bien, c'est déjà une très bonne chose. Il ne faut pas en demander trop.