Dasnan Naimbaye Yelké
Les coureurs de fond ou de cross-country ne sont pas légion dans le sport ouest africain, particulièrement en Côte d’ Ivoire. Mais  dans cette discipline d’endurance   qui se pratique aussi en Afrique de l’est et centrale, la rareté devient la règle en Côte d' Ivoire. A notre connaissance un seul, il y a de cela 60 ans, le ministre d’État  Seri Gnoléba,  a été un décathlonien de premier plan, tant à Abidjan que durant ses études à Dakar et France.
 
«Trop grand pour son âge, trop maigre, mais possède un  influx nerveux terrible » tel fut le verdict  du Sergent-Chef Gogoua Augustin, moniteur de sport de l’École Militaire Préparatoire Technique de Bingerville où  l’enfant de troupe Dasnan Naimbaye Yelké a fait ses débuts de coureur de cross-country.
Né à Bédogo-Moundou, localité située  à près de 500 km  au sud de N’Djamena, Dasnan fut admis au concours d’entrée à l’Ecole Militaire Préparatoire Technique de Bingerville (EMPT) et  le voilà en 1975 au bord de la lagune Ebrié.
Dasnan  a marqué  de son empreinte l’athlétisme  avec plusieurs titres de champion de Côte d’Ivoire  des 3000 milles mètres et du cross-country  au niveau de l’OISSU et du sport militaire de 1975 à 1985.
 
Après ses études à l'EMPT- promotion baptisée Général Ouattara Thomas d’Aquin - et à la faculté des lettres  de l’université  d’Abidjan, celui que beaucoup prenaient pour un compatriote rentre dans son pays le Tchad en 1985 après un séjour de dix ans. Après plusieurs formations  dans les écoles militaires  aux États–Unis, il est affecté au  Troisième   Bureau (B3)  de l’État–Major des forces armées  tchadiennes, puis détaché au ministère des affaires étrangères.   Depuis 2009  il assume la fonction d’Attaché de défense près  l’Ambassade du Tchad à Washington, DC aux États Unis.
 Avec beaucoup de nostalgie le Colonel Dasnan, se rappelle certaines compétitions dont les cross Abinader, Blohorn, Monoprix, SIR.  Comme un vieux  chasseur,  il conte les souvenirs  de son séjour en Côte d’Ivoire qu’il considère comme son second pays, notamment ses promotionnaires de l’EMPT, ses nombreux amis, son premier défilé  militaire à Dimbokro le 7 Décembre 1975,  les compétions OISSU, les cross militaires dont celui de M’bahiakro en 1980 à l’issue duquel il a été sélection à la Société Omnisport de l’Armée (SOA) pour avoir été  classe 6e.
 
 Il se rappelle également ses pistes d’entraînement allant de Bingerville à Akouedo, l’Hôtel du Golfe, au Lycée Français, au Plateau Dokui et, à Abobo , avec retour par le Zoo, les Deux Plateaux , le Carrefour de la mort, l’école de Gendarmerie , l’école de Police et la Riviera Africaine, l’EECI, le Lycée des Jeunes Filles, le lycée Classique  et Stade municipal de Bingerville etc 
Serge Baldé

 
Dasnan Naimbaye Yelké
Nationalité: CHAD