Bohé Norbert
Bohé Norbert est professeur d’Education Physique et Sportive. Depuis 2005, il a fait valoir ses droits à la retraite après de loyaux services rendus à son pays, la Côte d’Ivoire. Mais il n’a pas quitté le milieu sportif pour autant. Actuellement, il fait partager ses expériences à certains techniciens du football en animant des stages initiés par la Confédération Africaine de Football (CAF) et la FIFA, deux organismes dont il est Instructeur. Il est aussi le Directeur Technique National (DTN) de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), chargé des Conseillers Techniques Régionaux (CTR) et du football féminin.
 
Bohé Norbert est titulaire de la licence A de la CAF, de la licence A de la Fédération Allemande de Football obtenue en 1988. Il a un diplôme d’entraîneur de football de haut niveau après deux années (1980-82) au Brésil  De nombreux stages CAF et FIFA effectués dans de nombreux pays comme Chypre, Tunisie, Turquie etc. Des stages qui lui ont permis d’acquérir une grande expérience qu’il met au service de ses cadets.
En tant qu’athlète, Bohé Norbert a fait les beaux jours du Stella Club d’Abidjan, club avec lequel il a gagné la Coupe Félix HOUPHOUET-BOIGNY en 1977 et la Coupe Nationale de Côte d’Ivoire en 1975 et 1976. Titulaire dans cette équipe constellée de grands joueurs de l’époque tels que les Djiké Honoré, Dié Foneyé, Toh Jean, Jean-Louis Bozon  Koffi Konan Bébé, Bolou Rabet Zéphirin, Penan Bruno et autres, Bohé Norbert était un ailier vif, rapide et bon dribleur qui affirme n’avoir craint qu’Eick Fall, seul défenseur, Gnako Jules de l’ASEC. Avec l’équipe du Sporting-Club où il a joué une saison, il aussi gagné une coupe nationale aux côtés des Cheick Fall, Soumailla Savané, Kobehi Sébastien, Sery Casimir, Gahoudi Raphael etc.
Le natif de Oumé, une ville dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire a porté plus de vingt fois, le maillot de l’équipe nationale de son pays et disputé en 1980 au Nigeria, la Coupe d’Afrique des Nations.
 
Aujourd’hui, Bohé Norbert brandi avec fierté, la médaille de Chevalier dans l’Ordre du Mérite Sportif de la République de Centrafrique que le Président François Bozizé avait épinglé sur sa poitrine. C’était en 2009 quand le technicien ivoirien avait conduit la sélection nationale de Centrafrique à la victoire finale du tournoi de la CEMAC. Il regrette en même temps que son pays ne l’ait pas encore honoré. Mais il ne réclame rien pour autant.
 
Parlant des joueurs ivoiriens de maintenant, il leur reproche de ne pas exploiter suffisamment leurs qualités. «Parce qu’ils n’ont pas le niveau scolaire qui peut le leur permettre». «Ils ne sont pas assez intelligents pour trouver les solutions aux problèmes qu’ils rencontrent sur un terrain, devant un adversaire», poursuit-il. Pour lui, si les gens sont encore et toujours nostalgiques du passé, c’est parce que les joueurs de maintenant « nous laissent sur notre faim». Il leur conseille de prendre leur métier au sérieux parce qu’ils l’ont choisi librement.
 
Bohé Norbert ne nourrit aucun regret. Tranquillement, il partage ses nombreuses expériences de sa vie sportive avec les autres. Il se dit prêt à continuer de servir le football là où on le lui demande. Sacré Norbert.
 
Giovanni Zedeveka 

 
Bohé Norbert
Nationalité: COTE D'IVOIRE